Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Verges, Louis (dit Mathurin Henri)

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 1728

à Dax (Landes, France)

Filiations
  • Arnaud Xavier, degré : Père, profession : Métier du droit

    Exerce le métier de : conseiller du roy, procureur au siège de Dax

  • Lavie, Aimée de, degré : Mère

Décès

le 15 juillet 1793

à Lairoux (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre assermenté

Lien vers un instrument de recherche

  • Registre paroissial BMS 1762-1792

    Tient de 1763 à 1792 une chronique sur les événements de la paroisse (récoltes, catastrophes naturelles, passage de comète, etc.)

    Lien vers la source : Registre paroissial BMS 1762-1792

Notice biographique

Notice biographique

(° Dax ?, 1728 ? - + *Lairoux, 15-07-1793).
Fils de Armand Xavier de Vergès [conseiller du roi et procureur au siège de Dax] et de Aimée de Vergès de Lavie.
Ancien Jésuite. Curé de Lairoux depuis décembre 1761 (vient-il de Luçon ou de la Rochelle ?), succède à Bironneau devenu curé de La Claye. En décembre 1772, il est nommé prieur de Mouilleron-en-Pareds, où il exerce peu de temps. A nouveau curé de Lairoux en mai 1773, durant son absence la paroisse de Lairoux est desservie par Rogues (voir l’aumônier de l’hôpital de Fontenay-le-Comte). Président de l’assemblée municipale, il achète des biens ecclésiastiques en 1790. Se plaignant d’être la cible de malveillances, il entre en procès avec ses paroissiens. Assermenté, dernier acte, en tant que « curé de Lairoux », le 1er décembre 1792. Signe par la suite : « Vergès notable, puis officier public ». Dernier signature au registre le 17 juin 1793. Est dit malade, le 3 juillet et remplacé par le maire, François Barry. Décédé au presbytère. La déclaration de décès, rédigée par le maire François Barry, est faite par ses deux domestiques. Est dit âgé « environ » de 65 ans, « curé et officier public, prêtre, ex-jésuite ». Voir l’histoire du lièvre de Michelet, tirée de Mercier du Rocher (Mémoires Edition Thérèse Rouchette, p. 210-211), in La Révolution française. Lors de l’attaque de Luçon, où les Vendéens subirent une défaite (celle du 28-06-1793 ou celle du 28-07-1793 ?), « on » aurait fait croire aux « paysans » que le curé « jureur » de Lairoux (une sorte de galipote - c’était au moment de sa mort !) s’était transformé en lièvre, avait parcouru la plaine, se jouant de plus de deux cents coups de fusil, espionnant les Vendéens, puis venant faire son rapport aux généraux patriotes. ; Notice rédigée par Jean Artarit

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique régulier

Nom de l'ordre : Compagnie de Jésus (Jésuites)

Type de vie religieuse : apostolique

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : 1756

    Lieu : Mouchamps (Vendée, France)

  • Vicaire

    Date de début : décembre 1758

    Date de fin : décembre 1761

    Lieu : Nalliers (Vendée, France)

    signe un acte en 12/1761 "Vergés curé de Lairoux"
  • Curé

    Date de début : 04 novembre 1761

    Lieu : Lairoux (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : décembre 1791

    Lieu : Lairoux (Vendée, France)

    Curé constitutionnel

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire