Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Rousse, Jean

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Archives de la Vendée

Fait partie de : Dictionnaire des notaires vendéens, XIVe-XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 1770

à Bagnères (Hautes-Pyrénées, France)

Se marie à 29 ans en 1799

Filiations
  • Clouzurère, Marie, degré : Mère

  • Jean, degré : Père

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Magistrat, officier public ou ministériel

Notice biographique

Notice biographique

Né vers 1770 à Bagnères-de-Bigorre. Il demeure au Givre lorsqu'il épouse civilement en 1799 Louise-Aimée Robin : la seule signature d'un membre de la "famille" de l'épouse est celle de Jeanne-Victoire Besse, une belle-sœur première épouse de Louis-Fidèle Robin. Un mariage religieux est ensuite célébré en 1802 par Louis-Benjamin Robin des Baraudières, son beau- frère [1]. Sa future épouse, « Aimée Robin », avait acquis en l'an VI la métairie de la Simonneterie du Champ-Saint-Père, confisquée à Sochet des Touches, émigré [2]. Il est juge de paix du canton des Moutiers-les-Mauxfaits lors de la naissance de son fils, Lucien David, en l'an XII [3]. Il se dit dans les premières années de la Monarchie de Juillet "notaire démissionnaire et ancien juge de paix".

Il décède en 1852 à L'Aiguillon-sur-Vie, âgé de 82 ans, propriétaire demeurant à Luçon [4].

[1]
Robin des Baraudières Louis-Benjamin, Dictionnaire des Vendéens.  
[2]
Acquise par Louis-Désiré Gyvès pour Aimée Robin d’après Arch. dép. Vendée, Biens nationaux, régime de la loi du 16 brumaire an V, 1Q 252, P.V. 480, vues 115-120/357, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s0060ac05a45136f/60ac05a4ad03a . Louis-Désiré Gyvès a probablement été parrain d'un frère en 1766 au Champ-Saint-Père. Aimée Robin ne joue pas le rôle de prête-nom : la Simonneterie appartient bien à son époux, Jean Rousse, dans l'état des sections du premier cadastre du Champ-Saint-Père (section H, 1ère feuille ; la Simonettrie, vue 99/144).  
[3]
Lucien David est né le 11 ventôse an XII d’après Arch. dép. Vendée, état civil, Les Moutiers-les-Mauxfaits N.M.D. An IX-1807, 12 ventôse an XII, vue 112/208, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s005dd27a7eb2de4/5df7a4304b247  
[4]
Toutes les informations proviennent de la base de données Noms de Vendée.  

Vie civile

Emploi public

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire