Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Robin des Baraudières, Louis-Benjamin

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, P. Moreau

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 24 septembre 1764

à Champ-Saint-Père, Le (Vendée, France)

Filiations
  • Louis, degré : Père, profession : Métier du droit

    Exerce le métier de : licencié es lois ; Porte le titre : Noble homme

  • Cormasson, Françoise Charlotte, degré : Mère

Décès

le 14 août 1830

à Saint-Vincent-sur-Graon (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

(° *Le Champ-Saint-Père, 25-09-1764 + *Saint-Vincent-sur-Graon, 14-08-1830).

Fils de « noble homme » Louis Isaac Robin des Baraudières (licencié ès lois), du Champ-Saint-Père et de Françoise Charlotte Cormasson ; neveu de René-Philippe Cormasson, vicaire d'Auzay lors du mariage de ses parents en 1762 [1], famille maternelle de Fontenay. Les naissances se succèdent d'abord au Champ-Saint-Père (de 1763 à 1769), puis à Chaix (de 1773 à 1779) jusqu'après la mort de son père en 1779 (lors d'un baptême posthume à Fontenay Louis Isaac est présenté comme « bourgeois ») ; sa mère décède à Fontenay en nivôse an VII [2].

Vicaire de Landeronde de juillet à novembre 1789. Vicaire des Essarts en décembre 1789. Refus du serment, se retire au Champ-Saint-Père. Compromis dans « l’affaire de La Proustière », en juin 1791. Dernière signature sur le registre des Essarts, le 20 juin 1791. Recherché, se cache. S’embarque pour Jersey, à Noirmoutier, le 28 juillet 1791, sans succès [3]. Arrêté, il est emprisonné aux Sables, le 2 août. Amnistié en septembre 1791. Dessert La Boissière-des-Landes, dénoncé par le maire, que ses partisans auraient maltraité, s’enfuit en mars 1792. Compris dans l’arrêté du 9 mars 1792. Déportation décrétée le 26 août 1792.

S’embarque à Dieppe pour l’Angleterre, le 22 septembre 1792. À Macclesfield, Cheshire, en 1795 et en 1801. Écrit au ministre le 30 avril 1801, en promettant fidélité à la constitution. À Hamburg le 27 juillet 1801. À Paris, puis en Vendée, en décembre 1801.

Desservant de Saint-Vincent-sur-Graon et du Champ-Saint-Père en janvier 1802 ; « desservant des Moutiers » en avril de la même année lorsqu'il marie sa soeur Aimée selon les formes canoniques [4]. Il assiste en 1810, « prêtre curé de la (…) commune du Champ-Saint-Père », au mariage civil de son frère, Louis-François, avec Madelaine-Rose-Debien[5] , Pensionné par l'État en 1817 (précision J. Rivière). Desservant du Champ-Saint-Père tout en étant domicilié à la Brunetière de Saint-Vincent-sur-Graon [6] et [7]).

Lors de son décès est dit : « prêtre, ancien desservant du Champ-Saint-Père où il sera inhumé, 66 ans ». Il a probablement légué ses biens à la fabrique du Champ-Saint-Père, comme le donne à penser une « Ordonnance du Roi » du 27 février 1831 qui réduit un legs d'immeubles d' environ 20 000 francs – qui pourrait être la Brunetière – fait par « le sieur Robin des Baraudières » : la fabrique ne pourra recevoir que 300 francs de rente annuelle ; le legs initial est donc réduit à 6 000 francs [8].

Parmi ses frères et sœurs :

  • Louis-Alexandre-David Robin des Baraudières qui a fait toutes les guerres de Vendée depuis 1793, « chef de la division du Champ-Saint-Père » – ou « chef d' (une) compagnie » – de l'Armée royale vendéenne pendant les Cent-Jours[9] .
  • Louis Isaac Fidèle né au Champ-Saint-Père (en 1768?)n décédé en 1819, d’abord époux de Suzanne Victoire Besse, décédée à Saintes, puis de Rose Charlotte Richard, fille et sœur de fermier du Marais, belle-soeur de Louis Gabriel Benesteau, notaire de Sainte-Cécile réfugié à Triaize dès 1793. Propriétaire à son décès de la métairie des Baraudières, commune du Champ-Saint-Père estimée 20 600 francs (section G du cadastre primitif) [10].

RBP. 1902, 108-116. Sur la liste de Dom Bellenger. SEV 1890, p. 281.

Notice rédigée par Jean Artarit ; enrichie le 19-05-2022 puis le 02-02-2023 par Philippe Moreau

[1]
Arch. dép. Vendée, état civil, Chaix B.M.S. 1756-1766, 25 mai 1762, vue 25/43, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s005dd2a724c6f86/5dfe4fbe56fda  
[2]
d'après la base de données Noms de Vendée  
[3]
André Collinet raconte cet épisode et mentionne « le sieur Robin, ci-devant prêtre, vicaire de Nieul... »; Les Sables et la guerre de Vendée. Manuscrits de Collinet (1788-1804), préface d'Alain Gérard, C.V.R.H. 2003, pages 68-69  
[4]
mariage civil en 1799: sa soeur, Aimée, né à Chaix en 1777, épouse le Pyrénéen Jean Rousse ; Arch. dép. Vendée, état civil, Saint-Vincent-sur-Graon , registre de catholicité, 13 avril 1802, vue 9/19, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s005dfa32042b7a0/5dfc3a74a5c52  
[5]
Arch. dép. Vendée, état civil, Péault N.M.D. An XIII-1816, 6 juin 1810, vues 122-123/287, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s005dd2a5c32126f/5e00dcd31b2c8  
[6]
d'après la base de données Noms de Vendée  
[7]
Le village de la Brunetière est séparé de la commune du Champ-Saint-Père par le Graon (section F du cadastre primitif de Saint-Vincent-sur-Graon)  
[8]
après action en justice de ses neveux et nièces ? Bulletin des lois du Royaume de France, règne de Louis-Philippe Ier, deuxième partie, Paris, août 1831, pages 679-680, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6528820z/f744.item  
[9]
Arch. dép. Vendée, Dictionnaire des Vendéens, Robin Louis-Alexandre-David  
[10]
déclaration de succession faite par sa veuve, Charlotte Richard, au nom de ses deux filles mineures ; Arch. dép. Vendée, Contrôle des actes et enregistrement, bureau des Moutiers-les-Mauxfaits, 2 Q 8385 ; déclarations des mutations 1819-1822, 11 février 1820, vues 48-49/207 https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s00622cb8609b45a/622cb8610d7a3  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 06 juin 1789

Ordonné à : Ordination sacerdotale à Nantes (44)

Ministère

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire