Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Pichard de la Caillère, François Augustin

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 21 juin 1764

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Filiations
  • Pichard de la Caillère, Marie Augustin, degré : Père, profession : Métier de la justice et de la police

    Assesseur de la maréchaussée

  • Quéré, Marianne, degré : Mère

Décès

le 19 janvier 1829

à Nantes (Loire-Atlantique, France)

Notice biographique

Notice biographique

Pichard de la Caillère François Augustin (Fontenay-le-Comte, Notre-Dame, 21 juin 1764 - Nantes, 1er, 2e cantons, 19 janvier 1829).

Fils de Marie Augustin Pichard de la Caillère et de Marianne Quéré. 

Ecuyer, conseiller du roi, auditeur en la Chambre des comptes de Bretagne. Marié, le 2 juillet 1788, à Fontenay, avec Rose Gabrielle Marie Mallet-Puyfort, fille de Paul François Mallet-Puyfort, capitaine d’infanterie.

Neveu de la femme (Anne Henriette Félicité Querré) du conventionnel Charles Cochon de Lapparent. Cousin germain d’Alexis Venant Pichard, procureur de la commune et de Marie Anne Modeste Pichard, bientôt épouse de Biaille-Germon. Aussi cousin germain de la femme de Pichard du Page, son cousin issu de germain.

Contribution patriotique : 900 livres. Aurait combattu dans les rangs républicains à Saint-Fulgent et Chantonnay en 1793. Membre du comité royaliste provisoire de Fontenay. Arrêté, le 25 octobre 1793, à son domicile rue des capucins ; voir son interrogatoire devant le comité de surveillance de Fontenay et les pièces de procédure du Tribunal révolutionnaire. Il sera traduit avec Savary de Calais, le 23 vendémiaire an III (14 octobre 1794), devant le tribunal révolutionnaire de Paris et acquitté. Mercier du Rocher, p. 192. Sa femme est également emprisonnée. Privé de ses droits de citoyen en ventôse an VI (RDM, 79/143). Habite rue des Capucins. Remarié avec Jeanne Françoise Perrine Duhamel. Décédé à Nantes, 6 quai Turenne.

 

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire