Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Nicolleau, Louis-Nicolas

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 20 juillet 1754

à Landevieille (Vendée, France)

Filiations
  • Nicolas, degré : Père, profession : Métier du droit

    Notaire. Porte le titre : Maître, bourgeois

  • Gaudon, Marie Madeleine, degré : Mère

Décès

le 01 mars 1839

à Chapelle-Hermier, La (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

(° *Landevieille, 20-07-1754 - + *La Chapelle-Hermier, 1er-03-1839).

Fils de Nicolas Nicolleau « bourgeois » et de Marie Madeleine Gaudon, mariés en 1746 aux Sables. Son père (fils lui-même de Nicolas Nicolleau, notaire) est notaire ; sa mère est la soeur du curé Jean-Michel Augustin Gaudon[1].

D'abord vicaire au Champ-Saint-Père de 1778 à 1783, il est titulaire « du bénéfice du Petit-Legat » dans l'église Saint-Hilaire de Soullans [2].

Vicaire de Saint-Jean-de-Monts de décembre 1783 à janvier 1789. Curé de Saint-Paul-en-Pareds depuis février 1789. Refus du serment. Dernière signature sur le registre de la paroisse le 25 juin 1791, ensuite quatre signatures : « Benetteau, curé de Saint-Paul [ex-vicaire de Saint-Mesmin]», de juillet à octobre 1791, puis Jagueneau curé [assermenté] de Notre-Dame des Herbiers et Ballon curé [insermenté] d’Ardelay. D’avril à octobre 1793 un registre clandestin est tenu à Saint-Paul-en-Pareds par Urien, Montfortain, puis par Beaulieu, chanoine (?).

Exil en Espagne. S’embarque aux Sables-d'Olonne le 23-10-1793 sur La Fidèle Marianne. Desservant de Landevieille en 1803, puis de la Chapelle-Hermier. Lors de son décès est dit : « prêtre, ancien desservant de cette commune, âgé de 85 ans ».

 

Notice rédigée par Jean Artarit ; pensionné par l'état en 1817 (précision de J. Rivière)

[1]
Informations sur le milieu familial donné par M. Philippe Moreau le 20-07-2021 d'après Arch. dép. Vendée, BMS, Les Sables-d'Olonne, 1746 1747 https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s005dfa26ef4b6c2/5e08f19925fd4  
[2]
Informations données par M. Philippe Moreau le 19-07-2021 d'après état civil et Arch. dép. Vendée, minutier de Landevieille, 3 E 78 5-2 Pierre-Louis Giraudin 1778-1781, ferme au profit de M. l'abbé Nicolleau, 18 octobre 1781 (vues 221-222/244). https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s00603be689670c0/603be68a07cdf. Au champ-Saint-Père, il signe son premier acte le 5 novembre 1778 (mais le curé cède rarement sa place) et son dernier acte le 10 novembre 1783. Il a succédé à Remaud et c'est Dubois qui lui succède.  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire