Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Micheau, Pierre Gabriel

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 25 janvier 1765

à Chaize-le-Vicomte, La (Vendée, France)

Filiations
  • Charles, degré : Père, profession : Métier de la santé

    Exerce le métier de : chirurgien juréporte le titre de : Maître

  • Esgonnière, Marie Modeste, degré : Mère

Décès

le 11 septembre 1824

à Bournezeau (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

 

Pierre Gabriel Micheau (° *La Chaize-le-Vicomte, 27-01-1765 - + *Bournezeau, 11-09-1824).

Fils de Charles René Micheau, « maître chirurgien juré » et de Marie Madeleine Esgonnière (cousine germaine de Laurent Gabriel Paillou, futur évêque de la Rochelle), mariés à Bournezeau, 5 janvier 1763 (le mariage est célébré par Laurent Gabriel Paillou, professeur de théologie au séminaire de Luçon).

Professeur de Rhétorique au séminaire-collège.

Refus du serment à Luçon avec ses trois confrères le 29-01-1791 (serment restrictif).

Est-ce lui qui est vicaire à Poiroux en avril 1791, et aurait été vu au rassemblement de La Proustière ?

Semble à l’île d’Olonne en avril-mai 1792. Exil en Espagne. Sur le registre des délibérations municipales des Sables « Pierre Gabriel Micheau ex-professeur du collège de Luçon » signe individuellement le 8 septembre 1792, lorsqu’il arrive dans la ville (165/305), puis à nouveau la liste générale (167/305) et se trouve sur la liste de ceux qui embarque, le 09-09-1792, sur le Jean-François : n° 5 « Pierre Gabriel Micheau, professeur à Luçon ».

A Astorga.

Rentre en Vendée avec le chanoine Paillou et 10 autres prêtres, en décembre 1800. Desservant de Bournezeau au Concordat, tient le registre de janvier 1801 à novembre 1805. Puis chanoine de La Rochelle, dont son parent est évêque, et « Grand vicaire ». Décédé à la Corbedomère de Bournezeau.

Ne pas confondre avec Jacques Micheau, prêtre, natif de l’Île-d’Olonne, embarqué avec Paillaud pour l’Espagne, le 22 juin 1792 aux Sables.

Notice rédigée par Jean Artarit

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Enseignant ou éducateur

    Date de début : 1790

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

    début avant 1790 ; Professeur au Séminaire
  • Desservant

    Date de début : 1801

    Lieu : Bournezeau (Vendée, France)

  • Collaborateur de l'évêque (hors vicaire épiscopal)

    Date de début : 1805

    Lieu : La Rochelle (Charente-Maritime, France)

    Secrétaire de l'Evêque
  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 13 avril 1811

    Lieu : La Rochelle (Charente-Maritime, France)

    Vicaire général

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire