Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Mercy, Marie Charles Isidore de

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIVe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 03 février 1736

à Maubec (Isère, France)

Filiations
  • Jean-Baptiste, degré : Père

    Exerce le métier de : lieutenant des gardes du Duc de Lorraine ; Porte le titre : Noble homme

  • Meffray, Suzanne Françoise, degré : Mère

Décès

le 10 février 1811

à Bourges (Cher, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

(° *Maubec (38), 3-02-1736 - + *Bourges, 10-02-1811).

Fils de Jean-Baptiste Joseph de Mercy et de Suzanne Françoise Meffray de Césarges. Famille noble de Lorraine. Père : lieutenant des Gardes du duc de Lorraine, mère : fille du comte de Césarges. Semble apparenté à l’ambassadeur d’Autriche, de Mercy-Argenteau.

Séminaire de Saint-Sulpice. Sorbonne. Ordonné à 23 ans. Chanoine de Saint-Pierre de Vienne. Grand-vicaire à Lavaur, puis à Aix, enfin archidiacre de Sens.

Baron-évêque de Luçon, nommé le 17-11-1773. 37e évêque de Luçon, succède à Claude Antoine François Jacquemet-Gaultier d’Ancyse. Ordination épiscopale le 18-02-1774. Membre de l’Assemblée provinciale du Poitou en 1787. Président le l’assemblée d’élection de Fontenay-le-Comte. Présent à Poitiers en mars 1789, fondé de pouvoir de l'Union-Chrétienne de Luçon. Élu, le 2-04-1789, sixième (sur 7) député du clergé du Poitou aux États généraux. Membre du Comité ecclésiastique de l’Assemblée nationale dont il démissionne le 6-05-1790. Signe l’exposition des principes de Boisgelin. Refus du serment. Quitte Paris, où il habitait avec le chanoine Defresne, le 11-07-1792, « sous un déguisement » et gagne Chambéry, où il arrive le 18 septembre. Se réfugie en Suisse en 08-1792 à Soleure puis à Mindrisio. Ses meubles et effets sont vendus en décembre 1794, à Luçon, pour 29.941 livres. Se rend dans les états pontificaux, à l’abbaye San Vital de Ravenne, le 19-11-1794. A Venise en juin 1796 avec le chanoine de Rozand. En Autriche, en janvier 1797, à l’abbaye de Lilienfeld, jusqu’en décembre 1801. Démissionne de l’évêché de Luçon le 28-10-1801. Revient à Paris en janvier 1802. Nommé archevêque de Bourges le 9-04-1802. Fait son entrée solennelle le 6-06-1802. Portrait à l’évêché de Luçon. Son importante correspondance a été publiée par Thierry Heckmann, sous le titre : Lettres d’émigration (1790-1802), La Roche-sur-Yon, 1993. 

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination épiscopale : 18 février 1776

Ordonné à : Ordination épiscopale à Séminaire d'Issy

Ministère

  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 12 avril 1772

    Lieu : Sens (Yonne, France)

    Vicaire-général
  • Evêque

    Date de début : 17 novembre 1775

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

  • Evêque

    Date de début : 09 avril 1802

    Lieu : Bourges (Cher, France)

    Archevêque

Vie politique

Fonction représentative ou mandat

  • Député à une assemblée nationale

    Circonscription : Généralité de Poitiers, Vendée

    Date de début : 01 avril 1789

    Règne ou régime : Ancien Régime (XVIe - juill. 1789)

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire