Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Jarosseau, André Marie Elie

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire des missionnaires vendéens, XIXe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Portraits
2num232_0002_001.jpg

2num232_0002_001.jpg


Monseigneur Jarosseau, 1935 (Arch. dép. Vendée, 2 Fi 2-1-4)

Autres Noms

  • R. P. André, nom en religion

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 13 avril 1858

à Saint-Mars-des-Prés (Vendée, France)

Filiations
  • Pierre, degré : Père, profession : Ouvrier agricole, journalier ou manoeuvre

    Exerce le métier de : journalier

  • Purzeau, Magdeleine, degré : Mère

Décès

le 18 janvier 1941

à Toulouse (Haute-Garonne, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Autres Illustrations

2num232_0002_002.jpg

2num232_0002_002.jpg

p1170317.jpg

p1170317.jpg


Monseigneur Jarosseau, 1936 (Arch. dép. Vendée, 2 Fi 2-1-4)

Plaque commémorative placée sur l'église d'Harar (cliché Dominique Gervasoni, 2017)

Notice biographique

Notice biographique

Marie-Élie Jarosseau (13 avril 1858 -18 janvier 1941), moine capucin et vicaire apostolique des Gallas en Ethiopie.

Après des études au petit séminaire de Chavagnes-en-Paillers, il prend l'habit chez les capucins à Carcassonne le 8 septembre 1876. Il fait profession un an plus tard et entreprend des études de théologie à Toulouse.

Ordonné prêtre le 21 décembre 1881, il s'embarque pour l'Ethiopie quatre jours plus tard. Il est élevé à la dignité épiscopale en 1900 (succède à Mgr Taurin). Outre une action apostolique riche [1] (fondation de stations missionnaires, d'un grand séminaire à Harar, d'une trentaine d'écoles, d'une léproserie près d'Harar, etc.), il fut le professeur du négus Haïlé Sélassié.

Chassé d'Ethiopie par les forces italiennes, il quitte l'Ethiopie le 8 juin 1938 et se retire à Toulouse.

 

Bibliogr.

Monseigneur Jarosseau et la mission des Gallas / Gaëtan Bernoville. - Paris : Albin Michel, 1950. - 380 p.-XXIV p. de pl.-[1] carte dépliante (Arch. dép. Vendée, BIB 1436)

Une grande figure missionnaire de Vendée : Monseigneur Marie-Élie Jarosseau : des frères mineurs capucins, évêque titulaire de Soatra, vicaire apostolique de Harrar en Éthiopie, 1858-1941 / Omer Denis. - Toulouse : Éd. du Clocher, 1951. - 63 p. (Arch. dép. Vendée, BIB 4372) 

[1]
Sous son gouvernement du vicariat apostolique des Gallas, le nombre de catholiques passe de 1700 (en 1899) à 13 870 personnes (en 1937) d'après : Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques, (1997) tome 26, col. 1072-1073  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique régulier

Nom de l'ordre : Frères mineurs Capucins

Type de vie religieuse : apostolique

Nom de l'établissement (communautés contemplatives) : Couvent (Toulouse 31)

Date de profession : 08 septembre 1877

Date d'ordination : 21 décembre 1881

Clergé catholique séculier

Date d'ordination épiscopale : 13 septembre 1900

Ordonné à : Ordination épiscopale à Rome

Ministère

  • Missionnaire (fonction non précisée)

    Date de début : 25 décembre 1881

    Lieu : (Ethiopie)

    Missionnaire à Harar, puis à Awallé (à partir de 1887).

  • Supérieur d'une maison religieuse ou collaborateur

    Date de début : 1897

    Lieu : (Ethiopie)

    Supérieur régulier de la mission

  • Vicaire apostolique ou adjoint

    Date de début : 06 avril 1900

    Date de fin : 08 juin 1938

    Lieu :

    Administrateur du vicariat des Gallas (Afrique équatoriale)

Missionnaire

  • Activité de Missionnaire d'Outre-Mer

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire