Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Imbert, Jacques

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 04 septembre 1727

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Filiations
  • Jacques, degré : Père, profession : Métier du textile, de l'habillement et de la mode

    Exerce le métier de : chapelier

  • Métivier, Marie Anne, degré : Mère

Décès

le 09 octobre 1800

à La Ronde (Deux-Sèvres, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire

Notice biographique

Notice biographique

(° Fontenay-le-Comte (Notre-Dame), 4-09-1727 - + * La Ronde (79), 17 vendémiaire an IX (9-10-1800). 

Fils de Jacques Imbert, chapelier, et de Marie Anne Métivier, mariés le 2-06-1716, paroisse Notre-Dame. Frère de Pierre Imbert, marchand chapelier, qu’il marie à Fontenay, le 6 septembre 1757 à Elisabeth Garnereau, né le 27-05-1730, décédé à 77 ans, le 13-05-1807 (Est-ce le membre de la municipalité de janvier 1790 et qui le restera jusqu’en 1792, ou son cousin ?). Nombreuses naissances. 

Vicaire de Saint-Nicolas de Fontenay, de novembre 1753 à décembre 1759. Célèbre, le 6 septembre 1757, à Notre-Dame de Fontenay, le mariage de Pierre Imbert, chapelier (son frère), avec Elisabeth Garnereau, signe « prêtre ». Curé de « La Ronde en Gâtine » (79 - diocèse de La Rochelle), en 1775 [pas de registre auparavant], célèbre le mariage, à Notre-Dame de Fontenay, le 27-11-1783, de sa nièce, Marie Imbert, fille de Pierre Imbert marchand chapelier (le futur municipal ou bien son homonyme ci-après cité ?) et de Françoise Elizabeth Garnereau, avec Aimé Imbert, fils de Pierre Imbert marchand chapelier et de défunte Marie Carré, en présence du frère du marié, Louis Imbert, vicaire des Landes-Génusson, vraisemblablement des cousins. A Notre-Dame de Fontenay, le 2-06-1788 signe au mariage de son neveu Nicolas Imbert marchand avec Suzanne Pimparé.

Est représenté par Louis Charles Ré, diacre [professeur] au séminaire Saint Charles de Poitiers, à l’assemblée des États généraux de Poitiers, en mars 1789. Refus du serment. Pas de registres durant cette période à La Ronde. Est commis par le juge de paix de La Forêt-sur-Sèvres et le maire de Saint-Marsault, pour inhumer, le 18-02-1792, à Saint-Marsault, un soldat du 84e régiment, trouvé mort dans cette commune. Interné à Fontenay en avril 1793, y reçoit un secours de 365 l. (n° 2). Libéré par les Vendéens le 25-05-1793. Caché à Beaurepaire, au village de Bertré, y tient un registre clandestin (est prénommé Louis) de mars 1794 à juillet 1796, il signe : « curé de la Ronde, desservant de cette paroisse ». Présent au synode du Poiré-sur-Vie le 4-08-1795 (n° 48 de la liste : « curé de La Ronde, près de La Châtaigneraie »). Reprend ses fonctions à La Ronde, où il meurt. Lors de son décès est dit : « prêtre curé de la commune de La Ronde, 73 ans, né à Fontenay ».

Voir les Mémoires de Madame de Sapinaud.

Notice rédigée par Jean Artarit

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : novembre 1753

    Date de fin : décembre 1759

    Lieu : Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

    Vicaire de Saint-Nicolas
  • Curé

    Date de début : 1775

    Date de fin : 09 octobre 1800

    Lieu : La Ronde (Deux-Sèvres, France)

  • Desservant

    Date de début : mars 1794

    Date de fin : juillet 1796

    Lieu : Beaurepaire (Vendée, France)

     Caché dans la paroisse il tient un registre clandestin.

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

  • Imbert, Pierre

    Nature de la relation : relation familiale

    Frère de Pierre Imbert

Références


Nous écrire