Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Herbert, Gilbert Henri

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, P. Moreau

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 12 novembre 1757

à Avrillé (Vendée, France)

Filiations
  • Foucault, Anne, degré : Mère

  • Gilbert Henri, degré : Père, profession : Propriétaire terrien ou rentier

    Exerce le métier de : propriétaire

Décès

le 03 novembre 1838

à Maché (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

 (° *Saint-Hilaire-la-Forêt, 12-11-1757 - + *Maché, 03-11-1838).

Fils de Gilbert-Henri Herbert, « fermier », et de Jeanne Foucault, mariés à Avrillé le 13 mai 1750. Son parrain est un oncle encore célibataire, Charles Foucaud, la marraine est sa tante paternelle, Angélique. Son père prend à rente foncière amortissable de Nicolas-Adrien de Mauras (Luçon) le logis de la Mancelière, deux métairies et une borderie, le tout situé à Avrillé et estimé 16 000 livres, en 1759[1]. Il est le probable fermier du comté des Olonnes (Henri Herbert) en 1772 [2] décédé en décembre 1774 à l'âge de 46 ans [3].

Clerc tonsuré, il assiste en 1775 au mariage de son frère Jacques-Louis Herbert, âgé de 16 ans avec Louise Brochard (Les Sables-d'Olonne, 5 septembre). Présent lors du mariage de sa sœur, Lucie Aimée (née le 08-10-1759 à Avrillé - décédée à Fontenay, le 25 mars 1830), aux Sables, le 15-09-1778, avec le notaire de la principauté de Talmont, puis fontenaisien, Jean Isaac Girard ; est dit « acolithe ». Présent lors de mariage de ses sœurs, Anne Julie Herbert (née à Saint-Hilaire-la-Forêt, le17-03-1754 - décédée à Fontenay, le 18-12-1790), au Château-d’Olonne, le 1er août 1781, avec Jean Chessebeuf, alors procureur à Fontenay [4], et Rose-Bénigne avec Louis-Jacques Veaumor. Est dit alors : « diacre, bachelier en Sorbonne » [5]. Cinq sœurs et frères Herbert sont donc parvenus à l'âge adulte.

Encore vicaire aux Sables lorsqu'il vend en 1789 sa part (un cinquième) d'une rente foncière portant sur la maison noble de la Combe au Château-d'Olonne et trois borderies à Grosbreuil et Saint-Hilaire-de-Talmont [6]. Curé d’Aizenay depuis décembre 1789, succède à Guillaume Jouen, décédé en octobre 1789. Maire d’Aizenay, élu en février 1790 dans une élection annulée par le Comité des rapports (Goupilleau de Fontenay rapporteur). Électeur du canton d’Aizenay en 1790. Administrateur du district de La Roche-sur-Yon, en 1790. Refus du serment. Dernière signature sur le registre de la paroisse le 05-07-1792. Ensuite (à partir du 19-08-1792 et jusqu’au 11 décembre) signature de « Jean Louis Gabriel Gallet, desservant d’Aizenay », curé constitutionnel de Palluau. Accusé d’avoir été l’instigateur d’une tentative d’insurrection des paroisses d’Aizenay, le Poiré-sur-Vie et Venansault, le 05-08-1792. Déportation décrétée le 26-08-1792. S’embarque pour l’Espagne, aux Sables-d’Olonne, le 09-09-1792, sur le Jean-François. Se conduit mal, semble-t-il. Mort civil par sa déportation, ses biens passent alors à ses frère, sœurs ou beau-frère [7].

Autorisé à rentrer en France le 4-09-1800. Desservant d’Aizenay en 1803. Vicaire général de Monseigneur Paillou en 1805. Bonapartiste, voir son texte lors du passage de Napoléon en Vendée, en 1808. Destitué à la fin de 1814. Décédé à Maché, « âgé de 81 ans ». Chassin G III 92. RBP 1909 121. Gabory, Napoléon et la Vendée 234. Mercy.

 

Notice rédigée par Jean Artarit, enrichie le 02-11-2022 par Philippe Moreau ; pensionné par l'état en 1817 (précision de J. Rivière)

[1]
Rente de 800 livres. Par acte passé devant Baranger, notaire à Luçon le 16 janvier 1759. Signalé par M. Philippe Moreau le 29-09-2022 d’après Arch. dép. Vendée, Enregistrement sous l'Ancien Régime ; bureau de Talmont, 2C 1402, centième denier, 7 avril 1759, vue 39/102, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s005f18c07f1e3ed/5f18c07f4bb2e  
[2]
Bail d'avril 1772. Signalé par M. Philippe Moreau le 29-09-2022 d’après Arch. dép. Vendée, Justices d'Ancien régime, comté d'Olonne, registre des audiences B 799, 14 décembre 1772, vu 9/48, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s0061e280a719dd7/61e280a7204d0 . En B 857 et 859 : requête et procès-verbaux de visites des biens du comté d'Olonne.  
[3]
Inhumé dans l'église du Château-d’Olonne le 19 décembre 1774 ; Signalé par M. Philippe Moreau le 29-09-2022 d’après la base de données Noms de Vendée.  
[4]
Veuf en 1790 ; notaire public à Saint-Martin-sous-Mouzeuil. Signalé par M. Philippe Moreau le 29-09-2022 d’après Dictionnaire historique des Vendéens, Chesseboeuf Jean.  
[5]
M. Philippe Moreau signale le 05-01-2022, qu'il était maître ès arts, gradué nommé par l'Université de Paris sur les diocèses et chapitre de Luçon. D'après Arch.dép.Vendée, minutier de Luçon, 3 E 49 102 Jean-Claude Pillenière, 1786  
[6]
Par acte passé devant Fillon à Fontenay le 3 mai 1789 ; son frère, Jacques-Louis, devenu sieur de la Mancelière, prise à rente par son père en 1759, et fermier à Jard, vend aussi son cinquième. Signalé par M. Philippe Moreau le 29-09-2022 d’après Arch. dép. Vendée, Talmont, 2C 1408, centième denier, 7 mai 1789, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s005e213e57b9407/5e213e57d11ff . En mars 1789 à Jard, Gilbert-Henri est parrain d'un fils de Jacques-Louis qui porte ses prénoms : Gilbert-Henri-Aimé.  
[7]
Reconnaissance d'une rente créée en 1747, probablement par Gilbert-Henri Herbert père à l'égard de Charles-Henri Germain, négociant aux Herbiers et grand-père d'Alphonse-Alexandre Coutouly ; rente désormais due aux créanciers de Coutouly, par Jean Chesseboeuf pour lui et les cohéritiers Herbert ; l'une des sœurs, défunte, est présentée comme héritière de Gilbert-Henri, prêtre déporté. Signalé par M. Philippe Moreau le 29-09-2022 d’après Arch. dép. Vendée, minutier du Langon, Pierre-Barthélémy Gauvain, 29 vendémiaire an VIII, vues 290-91/449, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s00611a53db1b553/611a53dc5c88f  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : septembre 1782

    Lieu : Sables-d'Olonne, Les (Vendée, France)

  • Fonction non précisée

    Date de début : septembre 1782

    Lieu : Chaume, La (Vendée, France)

    Desservant
  • Curé

    Date de début : 1789

    Lieu : Aizenay (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 08 août 1800

    Lieu : Aizenay (Vendée, France)

  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 1807

    Lieu : La Rochelle (Charente-Maritime, France)

    Vicaire général
  • Fonction non précisée

    Date de début : 1814

    Lieu : Maché (Vendée, France)

    retiré

Vie politique

Fonction représentative ou mandat

  • Maire

    Circonscription : Aizenay, Vendée

    Date de début : février 1790

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire