Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Hébert, Jean François

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 03 juin 1749

à Villedieu-les-Poêles (Manche, France)

Filiations
  • Hébert, Pierre, degré : Père, profession : Métier du commerce

    marchand parcheminier

  • Hubert, Marie, degré : Mère

Décès

le 18 octobre 1793

à Luçon (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre assermenté

Notice biographique

Notice biographique

Vicaire de Chavagnes-en-Paillers en 1785, puis vicaire de Saint-Etienne-du-Bois de juin à septembre 1786. Curé de L’Airière depuis novembre 1786, succède à Julien Roussel, décédé le 14-10-1786.

Assermenté. Nommé vicaire épiscopal de Rodrigue, le 12 juin 1791 et installé le 13. Les fonctions curiales sont exercées ensuite à L’Airière par Le Gueult, curé constitutionnel de La Ferrière, jusqu’à la fin de 1792. Hébert prête le serment de liberté et d’égalité, à Luçon, le 26-09-1792. Il clôt, avec Rodrigue, le registre de la paroisse Saint-Mathurin de Luçon et le remet au maire, le 30-10-1792.

Participe à Luçon, le 04-11-1792, à la célébration des succès des armées de la République, avec sept autres vicaires épiscopaux. Se réfugie quelques jours à La Rochelle en mars 1793.

Procureur syndic de la municipalité de Luçon en juillet 1793. Décédé à Luçon le 27 vendémiaire an II (18 octobre 1793), est dit : « vicaire épiscopal du département de la Vendée », âgé de 45 ans. L’acte de décès est signé par « P.L. Laroche, officier public », autre vicaire épiscopal. (E. C. Luçon, 1793, vue 90/427).

Ses frères et soeurs habitent dans le district d’Avranches, à La Rochelle-Normande, Villedieu-les-Poêles et la Lande-d’Airou, en 1793[1].

Notice rédigée par Jean Artarit

[1]
Voir la vente de sa maison en l'An II (acheté en févr. 1792 à Joseph Caldelar plâtrier) après son décès. Minute consultable en ligne sur le site des Archives dép. de la Vendée, Luçon, Etude D, (1766-1809) H.R. CHARRIER père, vues 34-39/464.  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : octobre 1785

    Lieu : Chavagnes-en-Paillers (Vendée, France)

  • Vicaire

    Date de début : juin 1786

    Lieu : Saint-Étienne-du-Bois (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : novembre 1786

    Lieu : Airière, L' (Vendée, France)

  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 12 juin 1791

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

    Vicaire constitutionnel

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire