Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Guillet, René

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, Philyppe-Bernard Jaunet

Fait partie de : Dictionnaire des notaires vendéens, XIVe-XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 27 juin 1730

à Petosse (Vendée, France)

Filiations
  • Guillet, François, degré : Père, profession : Métier du droit

    Notaire

  • Bergeron, Jeanne, degré : Mère

Décès

le 13 mars 1804

à Sainte-Hermine (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Magistrat, officier public ou ministériel

Notice biographique

Notice biographique

Guillet René (Petosse, 27 juin 1730 - Sainte-Hermine, 22 ventôse an XII, 13 mars 1804).

Fils de François Guillet, notaire, et de Jeanne Bergeron. Frère de Louis François Guillet.

Epoux de Madeleine Chevallereau. Achète, le 3 juin 1791, une métairie dépendant de l’ex-chapitre de Luçon, sise à Saint-Martin-sous-Mouzeuil, pour 37 300 livres. (J. Artarit)

D'abord praticien à Mouilleron, il achète une charge de sergent royal à Sainte-Hermine à la veuve de Nicolas Valentin le 6 septembre 1755[1]

Notaire et procureur de la baronnie de Sainte-Hermine, en résidence à Saint-Laurent-de-la-Salle puis à Saint-Hermand. Procureur fiscal de la châtellenie de la commanderie de Champgillon et la Touche-Morice. Le tableau de la Société populaire du canton de Sainte-Hermine, formée le 10 ventôse an III, en date du 23 vendémiaire an III, précise : René Guillet, âgé de 65 ans, natif de Petosse, notaire et procureur à Saint-Hermand avant 1789, cultivateur à Saint-Hermand depuis 1789, membre depuis la création. (Arch. Vendée, L 665) (P. Jaunet)

Une fille, Jeanne Louise Madeleine Guillet, mariée à Saint-Hermand, le 14 février 1786, avec François Augustin Bernard, dont le frère, Jean Charles Elie Bernard (Dissais, 6 décembre 1752 - Cerizay, 1er novembre 1821), sera officier dans les rangs des Vendéens, et dont l’épouse, Rose Cacault, aurait été victime des « noyades de Nantes ». (J. Artarit)

 

[1]
Achat de charge signalé par M. Philippe Moreau le 13-03-2021, d'après Arch. dép. Vendée, répertoire de Pierre Ferret, 1755, vue 113/115  

Vie civile

Emploi public

  • Notaire

    Date de début : 1756

    Date de fin : 02 septembre 1760

    Lieu : Saint-Laurent-de-la-Salle (Vendée, France)

  • Notaire

    Date de début : 10 octobre 1760

    Date de fin : 1800

    Lieu : Saint-Hermand (Vendée, France)

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire