Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Guillet, François

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Archives de la Vendée

Fait partie de : Dictionnaire des notaires vendéens, XIVe-XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 19 décembre 1698

à Petosse (Vendée, France)

Filiations
  • François, degré : Père

  • Pépin, Françoise, degré : Mère

Décès

le 14 avril 1774

à Langon, Le (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Magistrat, officier public ou ministériel

Notice biographique

Notice biographique

Fils de François GUILLET, notaire de la châtellenie de L’Hermenault, et de Françoise PEPIN, François GUILLET naquit à Petosse le 19 décembre 1698. Il épouse en premières noces Marie CHABOT, puis, en secondes noces, par acte du 10 octobre 1725 à Petosse, Jeanne-Louise BERGEON, fille d’Hubert BERGEON, sergent royal à L’Hermenault, et de Jeanne MARTINEAU. Après avoir résidé à Petosse, il s'installa au Langon en 1758, où il s'éteignit le 14 avril 1774, laissant une nombreuse et illustre descendance, qui tint une place notable dans la magistrature et l'administration sous les règnes de Louis XV et de Louis XVI, sous la Révolution, le Consulat, l'Empire et la Restauration, pour terminer notamment dans les marquis Guillet d'Escravayat de La Barrière (exemple de son fils François-Izaac GUILLET, administrateur du département de la Vendée). Travailleur infatigable, François GUILLET fut notaire, procureur et procureur fiscal de la châtellenie de L’Hermenault, de la baronnie du Langon et de la châtellenie de l’abbaye royale de Moreilles, notaire de la baronnie de Sainte-Hermine, de la baronnie d’Auzay, de la châtellenie de Velluire, de la baronnie de Champagné, notaire et procureur des châtellenies de Chaillé-les-Marais et du Petit Maillezais, ainsi que notaire et greffier de la châtellenie du Sableau. Il fut syndic de Petosse. Il signe ses premiers actes en qualité de notaire de la châtellenie de L'Hermenault dès le 12 novembre 1723, de la baronnie du Langon le 5 septembre 1745, de la châtellenie de Velluire en 1748, de la châtellenie de Chaillé et Petit Maillezais en 1751, de la baronnie de Sainte-Hermine en 1753, de la châtellenie de l'abbaye royale de Moreilles en 1757, de la châtellenie du Sableau en 1763, de la baronnie royale de Champagné et de la baronnie d'Auzay. François GUILLET dut être créé, vers le milieu de l’année 1745, notaire du Langon, titulaire du troisième office y existant, par Me Antoine-Charles-Henry DARCEMALLE, chevalier, sgr baron du Langon.Une partie des actes passés par lui sont conservés aux Archives départementales de la Vendée, sous les cotes 3 E 39/63-89, fonds semblant être assez complet. Il comporte 3689 minutes et grosses. Notons enfin que François GUILLET travailla au cours de sa longue carrière (51 ans) en collaboration avec d’autres notaires. Il s’agit de Jacques GARNIER (notaire au Langon), Laurent APRAILLE (notaire du Langon et de la châtellenie de Champgillon), René DELAVAUD (notaire du Sableau), … BOUTEVILLE, notaire d’Auzay), René JUBIN et Etienne BICHON (notaires de Velluire), Jacques BELLOTTEAU et Louis LINYER (notaires de Moreilles), René CHAUVET, Pierre GARNIER et Jean-Baptiste BUHAUD de Courcelles (notaires de Chaillé) ; BIAILLE, …. THIRE et …. CHARRIER, notaires de Sainte-Hermine), Laurent GUYNEFOLLEAU, Pierre-Henry et Paul BOUHIER, Mathurin GUIGNET, André ROUHAUD, René CHOUTEAU et François MOREAU (notaires de L’Hermenault).Etait-il misogyne ? Parmi ses minutes est conservé un curieux récit inachevé (Arch. Vendée, 3 E 39/63) : " Un gentilloume avoit une femme quy ne luy donnoit point de repos, grondoit quand il venoit compagnie, rechignoit perpetuellement & luy donnoit tand et tand de tourmant quil ne sçavoit ou se mettre, a la fin il savisa dun expedient, il fit faire un berseau assé grand pour la mettre & le fit porter a sa maison, avecq tout lattelage, amena aussy un prestre, un greffier et quelques siens amis, avecq quatre crocheteurs & six verous, etant entré il dit a sa femme : ça ma mie, faites nous bonne chere, allés dit elle de par le diable faire votre votre [sic] bonne chaire dou vous venés, vous ne servés qua mettre tous sans dessus ".

Vie civile

Emploi public

  • Notaire

    Date de début : 12 novembre 1723

    Date de fin : 01 avril 1774

    Lieu : Langon, Le (Vendée, France)

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire