Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Graffard de La Brosse, Charles Louis

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 23 juillet 1746

à Herbiers, Les (Vendée, France)

Filiations
  • Charles, degré : Père, profession : Métier du droit

    Exerce le métier de : notaire royal

  • Bousseau, Marguerite, degré : Mère

Décès

le 27 avril 1819

à Monsireigne (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre assermenté

Notice biographique

Notice biographique

(° *Les Herbiers, 23-07-1746 - + *Monsireigne, 26-04-1819).

Fils de Charles Graffard, sieur de la Brossse et aussi de La Lande, notaire royal (de 1728 à 1775), et de Marguerite Bousseau, mariés le 10-10-1735 à Mesnard-la-Barotière. Un frère aîné, Louis Alexandre Philippe (1740), « électeur » du canton des Herbiers en novembre 1791 et un frère cadet, Jean Marie (1748), notaire, (de 1775 à 1804) électeur du canton et membre de la municipalité des Herbiers, en 1792, réfugié patriote en 1793 à Fontenay-le-Peuple. 

Curé de Monsireigne depuis février 1774, succède à André Martin, décédé. Marie son frère, Jean marie, au Boupère le 30-08-1779.

Présent en mars 1789, à Poitiers, fondé de pouvoir de Pons, curé de Réaumur, et de Fumoleau, curé de Chavagnes-les-Redoux. Assermenté, à partir de janvier 1793 signe le registre : « C. L. Graffard curé et officier public de Monsyreigne » et signe ainsi en avril, mai, juillet, août, septembre et octobre 1793. Interdit par les insurgés en 1793, bien qu'ayant rétracté son serment sous leur pression [D.M. 56, 198]. Détenu à Fontenay en novembre 1794. N’assiste pas au synode du Poiré, en août 1795. Exerce à Monsireigne en 1797. Refuse de prêter le serment exigé après le coup d’état du 18 fructidor an V [4-09-1797].

Arrêté suite à l'arrêté du directoire exécutif du 18 nivôse an VI (7-01-1798) signé Barras, emprisonné à la citadelle de Saint-Martin de Ré, en même temps que Hantraye, Epaud, Boursier de Mouchamps, Lebreton et Marathier, transféré sur le navire La Charente le 11-03-1799 pour être déporté à Cayenne mais renvoyé à Rochefort [1]. Libéré le 27-12-1799. Inscrit sur la liste des émigrés le 20 ventôse III, radié le 27 prairial an VIII, sur sa demande.

Desservant concordataire de Monsireigne. Prête serment à Fontenay, le 27-04-1803. Le 6-08-1811 est témoin lors du mariage de son neveu, Marie Louis Graffard, notaire impérial, fils de feu Jean Marie Graffard, notaire royal, avec Mélanie Clemenceau, fille du docteur Pierre Paul Clemenceau, ancien membre du corps législatif, arrière-grand-père du Tigre.

En fonction jusqu’en octobre 1818, meurt quelques mois plus tard. Lors de son décès est dit « ancien prêtre de cette paroisse, âgé de 76 ans »; sur le registre de catholicité : « décès du sieur Charles Louis Graffard ancien curé de ce lieu »; trois prêtres présents.

Billaud, SEV, 1950 et 1951.

Notice rédigée par Jean Artarit ; Interdit le 20-09-1818 (précision de J. Rivière)

[1]
La phrase d'origine, "Arrêté en janvier 1798 (18 nivôse an VI), emprisonné à la citadelle de Saint-Martin de Ré, en même temps que Hantraye, Epaud, Boursier de Mouchamps, Lebreton et Marathier, transféré sur le navire La Charente le 11-03-1799", a été modifiée le 13-03-2020 sur proposition de L.-M. Caillaud  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 22 décembre 1770

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : janvier 1771

    Lieu : Brouzils, Les (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : février 1774

    Lieu : Monsireigne (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 1801

    Lieu : Monsireigne (Vendée, France)

  • Date de début : 20 septembre 1818

    Lieu :

    "Interdit"

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire