Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Giraudeau, Claude Joseph Victor

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 05 avril 1756

à Mortagne-sur-Sèvre (Vendée, France)

Filiations
  • Joseph Gabriel, degré : Père, profession : Métier du commerce

    Exerce le métier de : négociant

  • Bureau, Marie, degré : Mère

Décès

le 12 mars 1827

à Châtaigneraie, La (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre assermenté

Notice biographique

Notice biographique

(° *Mortagne-sur-Sèvre (LR), 05-04-1756 - + *La Châtaigneraie, 13-03-1827)

Fils de Joseph Gabriel Giraudeau, marchand, et de Marie Bureau, mariés à Saint-Hilaire-de-Mortagne, le 29 avril 1754.

Neveu d'Etienne Henri Giraudeau (1734-1813), originaire de Mortagne, curé de La Châtaigneraie, également correspondant de l’Académie d’Arras, réfractaire, « déporté », rentré.

Prêtre en 1780. Professeur de rhétorique, depuis le 17 avril 1777, au collège de Fontenay. Souscripteur de l’Encyclopédie (d’après Benjamin Fillon).

Correspondant de l’Académie d’Arras en 1789 (6 lettres envoyées, 3 reçues). Adresse, le 10 mars 1789, un mémoire à l’assemblée du clergé du Poitou, invitant les curés à « députer aux Etats généraux le plus de curés possible et à ne choisir leur évêque respectif que parce qu’il est curé lui-même ». Contribution patriotique, en 1790 : 96 livres. Prête serment le 30 janvier 1791. Mercier du Rocher écrit que ce ne fut que dans l’espoir d’être élu évêque de la Vendée ! Présent à la sépulture de sa sœur, Claire Adélaïde Giraudeau, 30 ans, le 18-03-1791, à Notre-Dame de Fontenay, avec ses frères, Esprit et Eugène Amable. Bénit le drapeau de la garde nationale dans l’église Notre-Dame, le 1er mai 1791. Nommé principal du collège en 1791. Notable de la municipalité de Fontenay, élue le 13 novembre 1791 (16e notable), réélu le 3 décembre 1792. Serment de Liberté et Égalité, à Fontenay, le 24 septembre 1792. Reste dans la ville durant l'occupation royaliste.

Destitué le 29 août 1793 comme « suspect » et « homme dangereux ». Un mandat d’arrêt est lancé contre lui et les scellés sont apposés sur son appartement au collège, le 24-09-1793. Arrêté le 11 octobre 1793, détenu à l’hôpital de Fontenay, puis à Celles-sur-Belle, libéré le 10 décembre 1794, par arrêté du Comité de sûreté générale. Son mobilier est vendu le 26-01-1794 pour 1064 livres et 10 sous. Fait plusieurs réclamations pour être indemnisé et payé de sa pension. Directeur du collège de Luçon de 1802 à 1815. Retiré à La Châtaigneraie, chanoine honoraire de Luçon et de La Rochelle.

Sources : RBP. 1894, 141-143 - RBP. 1891, - SEV, 1890, - Mercier du Rocher, mémoires, 118 - Fillon, Recherches sur Fontenay, 405, 413 - Chassin, G. I, 178 ; G. II, 352 ; G. III, 145, 521 ; V. II, 593 ; V. IV, 575 - L. N. Berthe, Dictionnaire des correspondants de l’Académie d’Arras.

Notice rédigée par Jean Artarit

Pensionné par l'état en 1817 (précision de J. Rivière)

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 1780

Ministère

  • Enseignant ou éducateur

    Date de début : 1782

    Lieu : Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

    Professeur de réthorique au Collège
  • Supérieur de collège catholique ou de séminaire

    Date de début : 1790

    Lieu : Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

    Principal du Collège
  • Supérieur de collège catholique ou de séminaire

    Date de début : 1801

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

    Directeur du Collège
  • Fonction non précisée

    Date de début : 1815

    Lieu : Châtaigneraie, La (Vendée, France)

    retiré

Vie politique

Fonction représentative ou mandat

  • Maire

    Circonscription : Châtaigneraie, La, Vendée

    Date de début : 17 mars 1816

    Date de fin : 01 juin 1818

    Il fut maire de La Châtaigneraie au moins de 17 mars 1816 au 1er juin 1818 [1]

[1]
Voir sa signature avec le titre de "prêtre, maire" dans l'état civil. Signalé par B. Gendrillon le 01/03/2012 d'après Arch. dép. Vendée, Etat civil de La Châtaigneraie (1815-1822) vues 75/372 et 176/372  

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire