Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Giraud de Saint-Vincent, Etienne

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 07 décembre 1737

à Maillezais (Vendée, France)

Filiations
  • Chabirand, Marie Anne, degré : Mère

  • Giraud, Jacques, degré : Père, profession : Métier du droit

    Notaire

Décès

le 08 décembre 1793

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Homme ou femme politique

Notice biographique

Notice biographique

Giraud de Saint-Vincent Etienne (Maillezais, 7 décembre 1737 - Fontenay, 8 décembre 1793, veuf).

Fils de Jacques Giraud, "bourgeois", notaire (fils de Jean Giraud, notaire), et de Marie Anne Chabirand, fille d’un procureur fiscal, mariés à Maillezais, le 16 août 1735.

Avocat à Fontenay.

Se marie, à Mauzé-le-Mignon, le 23 février 1767 avec Marie Anne Micou, fille d’Antoine Micou, marchand, et de Françoise Mathé.

Lettres de provision d'Étienne Giraud de Saint-Vincent, avocat au siège royal de Fontenay-le-Comte, en qualité de sénéchal de la châtellenie de Taugon-la-Ronde et d'assesseur de la baronnie de Maillezais (16 octobre 1768, f° 27 - Arch. dép. Vendée B 635).

Lettres de provision de Giraud de Saint-Vincent, ci-devant lieutenant de la baronnie de Maillezais en qualité de sénéchal de la même juridiction (15 juillet 1776, f° 7, v° - Arch. dép. Vendée B 638).

Voir : Assises tenues par Étienne Giraud de Saint-Vincent, sénéchal de la baronnie de Maillezais, à la requête de François Joseph Emmanuel de Crussol d'Uzès, évêque de la Rochelle, baron de Maillezais, Maillé et autres lieux, comparant par François Pasquier, son procureur fiscal (1779 - Arch. dép. Vendée B 699).

Sénéchal de Maillezais en 1789.

Avocat à Fontenay est élu procureur de la commune de Fontenay en janvier 1790.

Contribution patriotique : 600 livres.

Achète un pré de la cure de Notre Dame, pour 3300 livres, le 27 juillet 1791.

Juge au tribunal du district de Fontenay, est élu le 5 septembre 1791, député de la Vendée à la Législative.

Officier municipal en décembre 1792 est destitué le 30 août 1793.

Arrêté le 13 septembre 1793, suspect comme membre destitué d’une administration.

Décède « à la maison de réclusion », le 7 décembre 1793 ; le concierge de « la maison de réclusion, Paul Monnereau, 72 ans » et son « homme de confiance Mathurin Guillemet, 28 ans », déclarent son décès, signé par « Perreau, officier public ».

Aurait à Paris, au Palais royal, rencontré le fils de Jean-Baptiste Aumon, sur la route de l’émigration, en septembre 1791.

Un fils, Etienne Emmanuel Giraud-Saint-Vincent (Mauzé, 19 décembre 1771 - Fontenay, 23 juillet 1828).

Habite rue de la Harpe.

Vie civile

Autre activité ou profession

  • Métier de la justice et de la police

    Date de début : 05 septembre 1791

    Lieu : Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

    Juge au tribunal du district

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Fonction représentative ou mandat

  • Député à une assemblée nationale

    Date de début : 05 septembre 1791

    Règne ou régime : Monarchie constitutionnelle (juill. 1789-sept. 1792)

  • Conseiller municipal

    Circonscription : Fontenay-le-Comte, Vendée

    Date de début : décembre 1792

    Date de fin : 30 août 1793

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire