Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Gallot, Moïse André

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Gaufreton

Données identitaires

Identité

homme

Autres Noms

  • Gallot, Maurice, nom ou prénom usuel
  • Gallot, Moyse André, variante patronymique

parfois prénommé Maurice

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 30 novembre 1782

à Saint-Maurice-le-Girard (Vendée, France)

Baptisé au Désert le 01-12-1782 [1]

Filiations
  • Gallot, Jean Gabriel, degré : Père, profession : Métier de la santé

    Député aux Etats généraux Secrétaire du Comité de salubrité sous la Constituante

  • Goudal, Elisabeth, degré : Mère

    [2]

Décès

le 14 décembre 1841

à Saint-Xandre (Charente-Maritime, France)

Décédé dans sa propriété de Candé (Charente-Maritime)

Adresses

  • 17, rue des Petits-Augustins - Paris

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 janvier 1828

  • 8, rue de Valois - Paris

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 janvier 1829

  • 37, rue d'Hauteville - Paris

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 janvier 1830

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Homme ou femme politique

Caractéristique sociale

Religion

  • Protestant
[1]
Arch. dép. Vendée, I 14 - Actes célébrés en Poitou par le pasteur Pierre Métayer, 1771-1785 (vue 87/89)  
[2]
Identité de la mère corrigée par Lionel Meriau le 10-12-2017, d'après Arch. dép. Vendée, I 14, op. cit.  

Notice biographique

Notice biographique

Riche propriétaire terrien de marais salants et l'un des actionnaire du journal Le Temps.

Elu le 17 novembre 1827, par les libéraux de la Charente-Inférieure, député de la circonscription de La Rochelle.

Il prit part à l'établissement du gouvernement de Louis-Philippe.

Réélu au scrutin du 23 juin 1830, son retrait de la vie parlementaire l'année suivante, coïncide avec le décès de son unique fils Noé Pierre André Gallot à l'âge de 7 ans [1].

Il épousa Jeanne Marie Sophie Denfer du Clouzy, dont il eut aussi deux filles : Élisabeth Sophie, mariée à Paul-Émile Garreau, médecin principal de 1ère classe, et Élisabeth Sophie Marie, veuve de Jean-Marie Sanyou de Roussel et auteur des "Pensées de Madame Sanyou de Roussel, née Gallot : oeuvre posthume" (Impr. de Lescamela (Tarbes), 1882) [2].

[1]
A. Gallot, A MM. les électeurs de l'arrondissement de La Rochelle, Bordeaux, 1827, 3p. Almanach royal pour l'année 1828, p. 133 Almanach royal pour l'année 1829, p. 134 Almanach royal pour l'année 1830, p. 144 Biographie impartiale de 221 députés, Paris 1830, p. 134 M.-E. Richard, Notables protestants en France dans la première moitié du XIXe siècle, Caen, 1996  
[2]
Identité du conjoint donnée par Lionel Meriau le 10-12-2017. "Pensées de Madame Sanyou de Roussel" en ligne sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5463935v  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Fonction représentative ou mandat

  • Député à une assemblée nationale

    Circonscription : La Rochelle

    Date de début : 17 novembre 1827

    Date de fin : 10 avril 1831

    Règne ou régime : Restauration (1814-1830)

    Monarchie de Juillet (1830-1848)

     

    Elu contre Fleuriau de Bellevue par 187 voix sur 283 exprimées.

    Son successeur Admyrault fût élu par 132 des 214 votants

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire