Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Gaborieau, Anatole Arthur Armand

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Francis Piekarski

Fait partie de : Dictionnaire des combattants vendéens de la Grande Guerre

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 16 avril 1887

à Boissière-de-Montaigu, La (Vendée, France)

Filiations
  • Gaborieau, Jean Augustin, degré : Père

  • Fillaudeau, Marie Alexandrine, degré : Mère

Décès

le 06 octobre 1915

à Somme-Suippes (Marne, France)

Inhumé à : Nécropole Nationale de Somme-Suippes

Circonstances historiques

Contexte historique
  • Première Guerre mondiale
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Mort pour la France

Notice biographique

Vie civile

Autre activité ou profession

  • Ouvrier agricole, journalier ou manoeuvre

    Domestique cultivateur

Vie militaire

Service

Date de début : 01 octobre 1908

Date de fin : 06 octobre 1915

Classe : 1907

N° matricule : La Roche-sur-Yon, n°593

Armes et services des armées

  • Cavalerie

    Date de début : 01 octobre 1908

    Date de fin : 06 octobre 1915

    Recruté avec la classe 1908, il est inscrit sous le matricule 48 de la liste cantonale de Montaigu et incorporé au 3e dragons le 1er octobre 1908 sous le matricule 2239. 

    Il est nommé première classe le 1910 et libéré le 25 septembre de cette année.

    Passé dans la réserve, il est affecté spécial aux chemins de fer de l’Etat comme poseur de voies à Dreux, à compter du 5 décembre 1911.

    Réaffecté au 3e dragons à la mobilisation, il rejoint le régiment le 4 septembre 1914 et il fait partie de l’escadron détaché au groupe léger de la 9e division de cavalerie.

    Il est mort pour la France le 6 octobre 1915 à la butte de Souain (51), tué à l’ennemi dans la tranchée de l’Aiguille, à l’âge de 28 ans, victime d’un bombardement d’artillerie.

    Il est inhumé dans la nécropole nationale de Somme-Suippe, tombe 3249.

    Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Landeronde (85).

    Son frère, Joseph GABORIEAU, qui servait dans la même unité, a été grièvement blessé le même jour pendant le même bombardement. Il a survécu pour sa part à la guerre [1].

[1]
Livret matricule Base mémoire des hommes du Ministère de la Défense Base sépultures de guerre du Ministère de la Défense Le parcours militaire d'Anatole Gaborieau sur le site de l'amicale du 3e dragons : http://www.3emedragons.fr/spip.php?article73  

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire