Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Fabre, Joseph Jean

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 08 novembre 1766

à Pouzauges (Vendée, France)

Filiations
  • Jean-Baptiste, degré : Père, profession : Métier du droit

    Exerce le métier de : procureur ; Porte le titre : Sieur de La Grange

  • Barillaud, Placide, degré : Mère

Décès

le 25 septembre 1822

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Emigré
  • Prêtre réfractaire

Notice biographique

Notice biographique

(° *Pouzauges, 8-11-1766 - + *Fontenay-le Comte, 25-09-1822).
Fils de Jean Fabre sieur de la Grange (notaire et procureur du marquisat de Pouzauges en résidence à Pouzauges la Ville) et de Placide Barilleau (Geneviève Placide, décédée le 16-12-1828 à Pouzauges, âgée de 84 ans).
Vicaire de Grands-Landes en 1790. Refus du serment. Toujours en fonction le 15-04-1792 (registre de Palluau). Exil en Espagne. S’embarque aux Sables-d'Olonne le 15-09-1792, sur le Jeune-Aimé. Rentré en novembre 1799, envoie une lettre à l’administration centrale où il dit être arrivé des Pyrénées sans passeport, se trouve chez sa mère, et demande à rester à Pouzauges. Fait sa soumission et meurt "peu après". Inscrit sur la liste des émigrés le 1er thermidor an III, radié le 27 prairial an VIII, sur la demande de sa mère, la citoyenne Barillaud, veuve du notaire Fabre. Décédé à Fontenay, à l’hospice, « prêtre, âgé de 55 ans passés ». Pourquoi ? Quelle genre de maladie ? Mentale ? Chassin G III 96. AN F7 5768. Billaud, p. 29. ; Notice rédigée par Jean Artarit ; pensionné par l'état en 1817 (précision de J. Rivière)

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : janvier 1790

    Lieu : Grand'Landes (Vendée, France)

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire