Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Denogent, Simon Jacques

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 29 novembre 1739

à Moutiers-les-Mauxfaits (Vendée, France)

Filiations
  • Claude, degré : Père, profession : Métier du droit

    Exerce le métier de : contrôleur des actes ; Porte le titre : Maître

  • Dupont, Suzanne Thérèse, degré : Mère

Décès

le juillet 1793

à Saint-Gervais (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre assermenté

Notice biographique

Notice biographique

(° *Moutiers-les-Maufaits, 29-11-1739 - + Saint-Gervais ?, été 1793 ?).
Troisième enfant (premier : Marie Louise, née le 7 novembre 1737, second : Claude Modeste, né le 24 décembre 1738) de maître Claude Denogent, fils d’un marchand de bois, originaire de Bar-sur-Aube, en Bourgogne [en 1749 : contrôleur des actes] et de Marie Suzanne Thérèse Dupont, fille d’un procureur fiscal - mariés aux Moutiers-les-Maufaits le 13 février 1737. De nombreuses naissances. Un frère, Philbert Aimé Denogent (licencié ès lois), ex-sénéchal des Moutiers, juge de paix et électeur du canton des Moutiers, membre du conseil général de la Vendée, élu en 1791 et novembre 1792, tué par les « soldats de Charette », le 19-04-1794, lors de l’attaque des Moutiers.
Signe aux Moutiers, « clerc tonsuré » en 1761 (parrain le 24 septembre - sa mère, Marie Anne Thérèse Dupont veuve Denogent, est marraine) et 1762 (présent au mariage de sa sœur, Marie Louise Denogent avec Michel Robin, chirurgien), puis « diacre », en 1763. Vicaire de Barbâtre avant novembre 1764, célèbre à ce titre, le 3-03-1767, aux Moutiers-les-Maufaits, le mariage de sa sœur, Françoise Aimée Denogent avec Charles Joseph Alexandre Dupont, fermier général, son cousin germain (ces derniers auront un fils, Charles Aimé Sébastien Dupont, né en 1768, ordonné prêtre vraisemblablement par l’évêque constitutionnel Rodrigue et curé « intrus » de Nieul-le-Dolent). Curé de Notre-Dame-de-Monts depuis novembre 1775, succède à Chauviteau. Représenté à Poitiers, en mars 1789, par Delabarre, curé du Perrier. Assermenté. Maire de Notre-Dame-de-Monts. Aurait été massacré, durant l'été 1793, par les soldats républicains, dans l’église de Saint-Gervais. « Je suis des vôtres ! » . ? SEV 1869 101. Chassin V III 493 n. Chroniques paroissiales 1962, 536-537. ; Notice rédigée par Jean Artarit

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 17 décembre 1763

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : janvier 1764

    Lieu : Barbâtre (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : novembre 1775

    Lieu : Notre-Dame-de-Monts (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 1791

    Lieu : Saint-Jean-de-Monts (Vendée, France)

    Curé constitutionnel

Vie politique

Fonction représentative ou mandat

  • Maire

    Circonscription : Notre-Dame-de-Monts, Vendée

    Date de début : 1791

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire