Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Defresne de la Tour de Chevillon, François

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Autres Noms

  • Fresne, Claude François de/du [1], variante patronymique

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 21 août 1748

à Bar-sur-Aube (Aube, France)

Filiations
  • Defresne, Charles François, degré : Père

    Capitaine au régiment de Mailly

  • Duchesne, Marie Jeanne, degré : Mère

Décès

le 13 janvier 1800

à Klagenfürth (Autriche)

Adresses

  • Hôtel dit maison canoniale Defresne, puis hôtel Arnault de la Grossetière / Luçon [2]

    Année à laquelle la résidence est attestée : 1781

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré
[1]
Signalé par M. Gérard Thiébaut Planson le 17-08-2015  
[2]
Notice sur l'hôtel dit maison canoniale Defresne, puis hôtel Arnault de la Grossetière par Marie-Thérèse Réau : http://www.patrimoine.paysdelaloire.fr/patrimoine/detail-notices/IA85001827/ (consultation du 14-09-2015)  

Notice biographique

Notice biographique

(° Bar-sur-Aube, paroisse Sainte-Madeleine, 21-08-1748 [1] - + *Klagenfurt (Autriche), 13-01-1800).

De la famille noble de Fresne de la Tour de Chevillon.

Fils de Charles François Defresne de Chevillon (né le 20 décembre 1705, à Saint-Dizier, Notre-Dame), capitaine au régiment de Mailly-Infanterie, chevalier de Saint-Louis, et de Marie Jeanne Duchesne, fille d'un avocat.

Une soeur, Marie Emilie Defresne, née à Bar-sur-Aube, le 2 février 1754, entre à la maison royale de Saint-Cyr, en 1761 (donne ses preuves de noblesse).

Jean Louis Defresne, décédé en 1777, était chanoine de Luçon, prévôt de Fontenay (oncle ?).

Abbé des Fontenelles. Vicaire général. Doyen de l'Église de Luçon en 1785, succède à l’abbé de Hercé, suicidé. Membre de l’assemblée provinciale du Poitou en 1787. Député du clergé de l'élection des Sables-d'Olonne. Présent à Poitiers en mars 1789, fondé de pouvoir du chapitre de Luçon. Proteste contre le vote du 13 avril 1790, puis contre la suppression des chapitres. Signe la procuration de 1790. Refuse le serment. Compris dans l'arrêté du 09-03-1792. Donne procuration générale, à Luçon, le 27 mars 1792. A Paris en 1792, habite avec Monseigneur de Mercy.

Un temps à Saint-Claude dans le Jura, puis en Suisse (Fribourg), avec Guillet de la Platière, en Italie (Turin), puis en Autriche [2]. Serait mort à Klagenfurt, en soignant les soldats atteints du typhus [3].

Le *6-09-1792, décède à Luçon Marie-Thérèse Defresne, « originaire de Bar-sur-Aube, 88 ans » (sœur ? tante ?) ; cet acte de décès est signé par Hébert, vicaire épiscopal. Une Marie Thérèse de Fresne de Chevillon, originaire de la Haute Marne, est pensionnaire à Saint Cyr.

Le *6-09-1792, décède à Luçon Marie-Thérèse Defresne, « originaire de Bar-sur-Aube, 88 ans » (tante ?) ; cet acte de décès est signé par Hébert, vicaire épiscopal.

[1]
Date de naissance donnée par M. Gérard Thiébaut Planson le 17-08-2015, d'après BMS Bar-sur-Aube  
[2]
Mercy (Mgr de). "Lettres d'émigration, 1790-1802". La Roche-sur-Yon : Siloë, 1994. XLV-875 p. [Arch. dép. Vendée, BIB B 734, voir index]  
[3]
Mercy (Mgr de). "Lettres d'émigration, 1790-1802". La Roche-sur-Yon : Siloë, 1994. p. 583, 594-595 [Arch. dép. Vendée, BIB B 734]  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Chanoine

    Date de début : 1785

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

    Doyen
  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 1786

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

    Vicaire général du diocèse de Luçon avant 1786

  • Supérieur d'une maison religieuse ou collaborateur

    Date de début : 19 août 1787

    Lieu : Saint-André-d'Ornay (Vendée, France)

    Abbé commendataire des Fontenelles [1]

[1]
Arch. dép. Vendée, 3 E 49/126 : 29 août 1787, prise de possession de l'abbaye des Fontenelles, paroisse de Saint-André-d'Ornay, vacante par la démission de l'abbé Quesse de Valcourt, faite par Louis Isaac Joseph Blanchard, curé du Bourg-sous-la-Roche, comme fondé de procuration de Claude François Defresne, doyen de la cathédrale de Luçon et vicaire général du diocèse dudit lieu. (vues 328-331). Signalé par M. Gérard Thiébaut Planson le 11/09/2015  

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire