Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Coutouly, Jean-François

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, P. Moreau

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Autres Noms

  • Coutouly de Curtigny, nom ou prénom usuel

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 30 octobre 1712

à Luçon (Vendée, France)

Filiations
  • Proust, Marguerite, degré : Mère

  • Pierre, degré : Père, profession : Métier de la finance et de l'impôt

    Exerce le métier de : conseiller du Roy, receveur des décimes

Décès

le 05 octobre 1787

à Sainte-Hermine (Vendée, France)

Inhumé le 5 octobre 1787, à Sainte-Hermine, âgé de 75 ans, en présence de : Beauregard, chancelier de l’église de Luçon, Jourdain, Rodier et Buor de la Mulnière, chanoines, et de Rouzeau de Boissorin, curé de Sainte-Gemme, Baron, curé de Saint-Hermant, Coursaud, prieur de Thiré, Marchais, curé de Saint-Juire, Marchais, curé de Beugné, Billaud, curé de la Réorthe, Gusteau, curé de Sainte-Hermine, Champaud, vicaire de la Réorthe, Mortesaigne, vicaire de Saint-Hermant.

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Autographes

coutouly_jean_francois_1753.jpg

coutouly_jean_francois_1753.jpg


Notice biographique

Notice biographique

Fils aïné de Pierre Coutouly, receveur des décimes, et de Marguerite Proust. Baptisé le 30 octobre 1712 ; son parrain est Jean-François Salgues de Lescure et Valdériès, évêque de Luçon depuis 1699 (Pierre Coutouly est originaire de Valdériès). Sous-chantre du chapitre cathédral de Luçon.

Célèbre le mariage de son "frère germain" Henri Alphonse, docteur en médecine, il est sous-chantre du chapitre et signe Coutouly de Curtigny (cabane située à Champagné-les-Marais) (Les Herbiers, BMS, 23 octobre 1753). Il sera parrain du premier enfant du couple, Henry, Alphonse, Charles de Coutouly [1].

Il aurait été élu vicaire général par le chapitre aussitôt après la mort de Guillaume de Verthamon (1758) ; il le serait resté sous son successeur Jaquemet-Gaultier d’Ancize jusqu'à fin 1767[2]

En 1765, il baille en son nom, seigneur chenier, et comme l'aîné de ses parageurs, deux boisselées de terre à Corpe qui font partie de la seigneurie de La Vergne contre un boisseau de froment aux frères Pierre et René Guerit[3]

En 1776, il figure comme chanoine et sous-chantre de la cathédrale de Luçon, et vicaire général du diocèse (il l'aurait été de 1774 à 1777[4]), ainsi que comme seigneur de la Vergne de Péault et du grand fief de vigne des Nouhes, paroisse de Beaulieu, dans le registre des audiences de la baronnie de Mareuil et la Vieille-Tour[5].

A ne pas confondre avec son demi-frère François dit Coutouly de La Vergne.

 

Notice de Jean Artarit ; enrichie le 11-06-2021 par Philippe Moreau

[1]
Baptême signalé par Gaufreton  
[2]
Arch. dép. Vendée, minutier Royer  
[3]
Arch. dép. Vendée, minutier de Luçon, Rouzeau de la Girardière, 7 décembre 1765, vues 283-84. Il est dit ici " prêtre chanoine honoraire, sous-chantre et vicaire général du diocèse".  
[4]
Arch. dép. Vendée, minutiers Royer et Jouanneau  
[5]
Arch. dép. Vendée, B 713, 16 décembre 1776, f° 44  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Chanoine

    Date de début : 1730

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

    Sous-chantre en 1733

  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 1758

    Date de fin : 1767

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 1774

    Date de fin : 1777

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire