Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Corbier, René

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Philyppe-Bernard Jaunet

Données identitaires

Notice biographique

Notice biographique

 René Corbier était protestant, du reste l'invocation pieuse de son testament ne fait pas référence à la Vierge Marie, mais seulement à Dieu le Père et à son fils Jésus-Christ. Il figure parmi les signataires de la pétition formée le 11 janvier 1579 par les anciens de l'église réformée de Fontenay-le-Comte, qui jugeaient qu'il était très incommode pour eux et leurs amis de se rendre à Puybernier en Longèves, où avait été transféré le temple. Ils souhaitaient notamment que le local fût aliéné (Chroniques paroissiales de Longèves, pp. 29-30). Benjamin Fillon, en 1872, dans son "Eglise réformée de Fontenay-le-Comte", mentionne deux Bonnet au XVIe s. à Fontenay, peut-être non parents de l'épouse de René Corbier. A la p.6, un tanneur prénommé Pierre, qu'il cite parmi les premiers adeptes, et en p.15, le procureur Christophle Bonnet, en 1578 puis en 1585 comme membre du consistoire local. Il est intéressant de remarquer que le réformé René Corbier, qui aurait pu recourir aux services d'un notaire de sa confession, tel Pierre Robert, fit recevoir ses dernières volontés par un notaire catholique.



Dans ses "Notes généalogiques" (t. X), Jean Maillaud étudie la famille Corbier, dont René, barbier et chirurgien à Fontenay, est le plus ancien ancêtre connu. Celui-ci convola vers 1575 avec Marguerite Bonnet, qui était la fille d'un chirurgien et barbier fontenaisien. Ils eurent comme enfants Pierre, maître chirurgien à Fontenay, et Marie, épouse successive de René Deryé, marchand au Langon, et de Nicolas Robin, lieutenant de la justice de Saint-Michel-en-l'Herm. Le testament de René Corbier est daté du 12 janvier 1591 et celui-ci mourut avant le 21 mai suivant, date où fut affermée la boutique du logis appartenant à ses enfants mineurs. Sa veuve vivait peut-être encore à cette date, mais elle était décédée avant le 18 juillet 1609, lorsque fut partagée la succession des époux.



Le 9 mai 1590, René Corbier et trois autres chirurgiens de Fontenay, Nicolas Rambaud, Jacques Martineau et Nicolas Baillot, procédèrent à l'autopsie du cardinal de Bourbon (Charles X, roi de la Ligue), en présence de trois médecins.

Notice rédigée à partir des remarques laissées par Philyppe Jaunet sur le "Laboratoire des internautes".

Vie civile

Autre activité ou profession

  • Métier de la santé

    Date de début : 0000

    Date de fin : 1591

    Gendre du chirgurgien et barbier fontenaisien Bonnet,René Corbier était maître chirurgien de la ville de Fontenay. Son fils Pierre le devint égalemnet.

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire