Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Chollois, Gabriel Samuel

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 1747

à Châtaigneraie, La (Vendée, France)

Filiations
  • Gabriel Germain, degré : Père, profession : Propriétaire terrien ou rentier

    Exerce le métier de : propriétaire

  • Chaigneau, Catherine, degré : Mère

Décès

le 21 mars 1824

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre assermenté

Notice biographique

Notice biographique

(° La Châtaigneraie, 1747 [pas de registre] - + *Fontenay-le-Comte, 21-03-1824).

Fils de Gabriel Germain Chollois (fils de Gabriel Germain (Poitiers ? < 1719 ? - serait décédé en 1762), marchand, juge consul de Poitiers, et de Marie Anne Julliot), marchand de draps de soie en la ville de Poitiers, paroisse Notre-Dame la Grande, marié, majeur, à Coulonges-les-Royaux, le 3 juin 1744, avec Marie Catherine Chaigneau (Saint-Hilaire-sur-l’Autize, 1719 ? - Fontenay, 5e jour complémentaire an X (22 septembre 1802), veuve), fille de Jean Chaigneau marchand et de Marie Brunet. Cette dernière, « Marie Catherine Chaigneau veuve Chollois », le 16 thermidor an II, fait une déclaration de décès à Fontenay. Un frère René Félix Chollois (est-ce le même que René Félix Marie Suzanne Chollois, chanoine du chapitre de Saint-Hilaire de Poitiers en 1762 ou est-ce un oncle du précédent ?), une sœur, Marie Anne Chollois.

Ordonné en 1772. Vicaire au Beugnon (79), diocèse de La Rochelle, en janvier 1785. Prête serment - dernière signature sur le registre du Beugnon le 14-06-1791. Curé constitutionnel de Saint-Hilaire-de-Voust, premier acte le 04-07-1791. En 1792, aussi « desservant de Marillet ». En 1793, officier public de la commune de Saint-Hilaire-de-Voust, dont le registre s’interrompt le 21 avril 1793. Le 10-03-1793, baptise dans l’église de Puy-de-Serre un enfant nommé : Égalité Henry Quinefault, fils du juge de paix de Loge-Fougereuse. Abdicataire, 8e de la deuxième liste. Pensionné à Fontenay jusqu’au Consulat. En nivôse an V, présente une pétition pour être exempté du service de la garde nationale de Fontenay, exerce alors le métier de marchand. Serment de Haine le 21-11-1798, à Fontenay. Ne reprend pas de fonctions ecclésiastiques. Décédé chez Félix Lombard, horloger, Grande Rue. Lors de son décès est dit : « ex-curé de Saint-Hilaire-de-Voust, âgé de 76 ans passés ». Une nièce Marie Chollois son unique héritière, peut être la fille du procureur-marchand de vin Gabriel Germain Chollois (son cousin germain) emprisonné en 1794.

ADV, L 608. Chassin, VP, III, 526.

Notice rédigée par Jean Artarit ; pensionné par l'état en 1817 (précision de J. Rivière).

Vie civile

Autre activité ou profession

  • Métier de la justice et de la police

    Date de début : janvier 1793

    Lieu : Saint-Hilaire-de-Voust (Vendée, France)

    Exerce le métier de : Officier public

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 1772

Date de sécularisation : 16 mars 1794

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : janvier 1785

    Date de fin : 14 juin 1791

    Lieu : Le Beugnon (Deux-Sèvres, France)

  • Curé

    Date de début : juillet 1791

    Lieu : Saint-Hilaire-de-Voust (Vendée, France)

    Curé constitutionnel. Abdicataire

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire