Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Chevalley, Daniel Abel

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Gaufreton

Données identitaires

Identité

homme

Autres Noms

  • Jean Baslin, pseudonyme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 04 juillet 1868

à Mouilleron-en-Pareds (Vendée, France)

Filiations
  • Balin, Marie Henriette, degré : Mère, profession : Métier de l'enseignement et de la recherche

    Institutrice

  • Chevalley, Charles Daniel, degré : Père, profession : Métier de l'artisanat et de l'industrie (sans indication de spécialisation)

    Horloger

Décès

le 31 décembre 1933

à Chançay (Indre-et-Loire, France)

Inhumé à : Chançay

Adresses

  • 19, avenue d'Orléans, Paris XIVème arr.

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 janvier 1900

  • 106, avenue de la République, Paris XIème arr.

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 août 1902

  • La Massoterie,Chançay, Indre-et-Loire

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 janvier 1925

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Haut fonctionnaire

Qualité secondaire :

Homme ou femme de lettres, journaliste, érudit, collectionneur

Lien vers un instrument de recherche

  • Fonds Chevalley

    instrument de recherche : http://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/327paap_cle023854__papiers_abel_chevalley.pdf

    Lien vers la source : Fonds Chevalley

Notice biographique

Notice biographique

Abel Chevalley[1], poursuivit deux carrières comme enseignant d'abord, puis comme diplomate. 

Reçu 1er à l'agrégation d'anglais en 1893, il passa ensuite cinq années au Caire, affecté à la réorganisation de l'enseignement secondaire et la refonte des examens. 

Celui qui avait initié son parcours à Chantonnay le termina comme professeur au Lycée Louis-le-Grand, après des passages à Caen, à Rouen et enfin à Paris, au Lycée Voltaire.

Chevalley fut nommé consul-général au Transvaal, au lendemain de la guerre Anglo-Boer, en poste de 1905 à 1910, année durant laquelle il revint à Paris à l'administration centrale de son ministère en tant que sous-directeur d'Amérique, puis pendant le premier conflit mondial il représenta la France en Norvège, à Christiana.

Avant de prendre sa retraite de ministre plénipotentiaire, on le retrouva dans l'immédiate après-guerre, en mission en Prusse Orientale, au Caucase comme haut-commissaire, puis en Grèce. 

Féru de littérature anglo-saxonne, traducteur, auteur[2], attaché aux affaires internationales puis chroniqueur littéraire au "Temps"[3] et au "Times" de Londres, on lui doit une biograpie de la reine Victoria, parue en 1902.

A deux reprises, en 1909 et en 1914, afin de pourvoir des postes diplomatiques vacants, son compatriote Georges Clemenceau, alors sénateur du Var, appuya en faveur de la candidature du Mouilleronnais. 

Abel Chevalley avait épousé 1899 la fille d'un doyen de la faculté protestante de Paris, Anne, Marguerite, Lucie Sabatier (1882-1979), féministe engagée, également traductrice, du norvégien et de l'anglais, dont "Tendre est la nuit" de Scott Fitzgerald paru en français en 1951 ; et qui pour son rôle à la présidence du "Service social d'aide aux émigrants" et à la direction de "L'Entraide temporaire" reçût, à titre posthume, la distinction de Juste parmi les Nations.

[1]
Archives des Affaires étrangères, La Courneuve, 394 QO/346, Dossier individuel  
[2]
On a notamment de lui "Au pays d'Égypte, stèles et cippes" paru en 1896, "Le Roman anglais de notre temps" en 1921, et en 1925 "Herbert Trench, poète anglais (1865-1923), incl. son poème "La Bataille de la Marne".  
[3]
Le Temps, Paris, 1er janvier 1934, p. 5 a  

Vie civile

Emploi public

  • Diplomate, agent consulaire

    Date de début : 01 janvier 1905

    Date de fin : 15 août 1922

Autre activité ou profession

  • Métier de l'enseignement et de la recherche

    Date de début : 1889

    Date de fin : 1904

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Ordres de chevalerie

  • Commandeur de la Légion d'honneur

    Date de réception : 31 décembre 1925

Distinctions

  • Distinctions honorifiques étrangères
    • Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare

      Commandeur

    • Couronne de Roumanie

      Date de réception : 01 janvier 1900

      Officier

Relations

Références


Nous écrire