Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Chechaud, Jean

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Gaufreton, J. Artarit

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

à Diocèse de Limoges (Haute-Vienne, France)

Natif du Limousin

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire

Notice biographique

Notice biographique

Jean Chéchaud (° Diocèse de Limoges - + après 1801).

Chanoine hebdomadier de la cathédrale de Luçon.

Fait reconstruire en 1776 une maison à Luçon, 3 rue du Petit Pavé [1]. Dessert La Bretonnière en avril 1777 en remplacement du curé Follenfant. Titulaire de la chapelle de la Burgaudière. Toujours à Luçon en 1779. Il s'y porte acquéreur d'une maison en 1780 [2] [3], qu'il revend l'année suivante [4], étant nommé curé du Simon (sa signature apparaissant au registre paroissial dès le 20 avril 1781). Il prend possession de la cure de Saint-Pierre du Simon le 18 avril 1781, Jean Verrat étant démissionnaire [5] ; succède à Etienne René Le Cesve, décédé le 22-03-1781.

Dénonce le 24 novembre 1782 [6], le sieur Marchegay, protestant de sa paroisse, qui n’a pas présenté un nouveau-né de septembre 1782à l’église.

Chechaud, assista à Poitiers, en mars 1789, aux séances de l'assemblée provinciale de l'ordre du clergé [7], comme fondé de pouvoir de Blanchard, curé de Sainte-Pexine, et de Nicolas, curé de Saint-Ouen-des-Gâts.

Il refuse de prêter serment [8], et dessert sa paroisse jusqu'au 11 juillet 1792 [5].

Retourne en Limousin (pour obéir à l’arrêté du département) où il se serait caché.

Baudry, La Révocation de l’Édit de Nantes, p. 571.

 

Notice rédigée par Gaufreton et enrichie par Jean Artarit (mai 2022)

[1]
M. T. Réau, Luçon, ville épiscopale, urbanisme, architecture et mobilier, p. 152  
[2]
Archives de la Vendée, 3E 48 9-1, acte du 5 mars 1780 (vues 21-22/495)  
[3]
M. Philippe Moreau signale le 17-05-2022 que cette maison sise 13 rue des Gentilshommes fait l'objet d'une fiche d'Inventaire dans la base Getrude : https://gertrude.paysdelaloire.fr/dossier/maison-13-rue-des-gentilshommes/33a985e6-b8e9-4617-98fc-c8c978d4dfda  
[4]
Archives de la Vendée, 3E 49 97, acte du 25 avril 1781 (vues 138-141/306)  
[5]
Archives de la Vendée, 3E 49-73, Pierre Rouzeau, Luçon, 17 avril 1781  
[6]
Bibliothèque nationale de France, Ms. Joly de Fleury 1672, f° 203  
[7]
H. et P. Beauchet-Filleau, Clergé du Poitou en 1789, Fontenay-le-Comte, 1890, p. 136 (son nom y est malencontreusement retranscrit en "Cochard")  
[8]
Y. Chaille, Livre d'or du clergé Vendéen, Le clergé pendant la Révolution française, Luçon, 1964, p. 90  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Chanoine

    Date de début : 22 février 1765

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

  • Desservant

    Date de début : avril 1777

    Lieu : Bretonnière, La (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 18 avril 1781

    Date de fin : 11 juillet 1792

    Lieu : Simon, Le (Vendée, France)

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire