Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Chappot de La Chanonie, Louis-Charles

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 30 avril 1757

à Mouilleron-le-Captif (Vendée, France)

Filiations
  • Jean-Baptiste, degré : Père

    Porte le titre : Noble homme

  • Pelletier, Marie Françoise, degré : Mère

Décès

le 29 octobre 1820

à Roche-sur-Yon, La (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

(° *Mouilleron-le-Captif, 01-05-1757 - + *La Roche-sur-Yon, 29-10-1820).

Fils de « noble homme » Jean-Baptiste Chappot et de Marie Françoise Pelletier. Famille anoblie en 1714. Un frère, Jean-Baptiste Chappot de la Chanonie, docteur en médecine, né le 28-03-1755, à Mouilleron-le-Captif, décédé le 13-11-1831.

Vicaire de Legé, du Poiré-sur-Vie, puis de La Garnache depuis 1786. Refus du serment. Toujours en fonction en février 1792. S’embarque pour l’Espagne aux Les Sables-d'Olonne, le 11-09-1792, sur la Marie-Gabrielle. Tolède. Inscrit sur la liste des émigrés le 1er thermidor an III. L’ex-chanoine Charette de la Colinière écrit en sa faveur à Cavoleau en novembre 1801. A partir d’octobre 1801 dessert, d’après ce qu’il écrit : La Roche-sur-Yon, le Bourg-sous-la-Roche, Château-Fromage, Mouilleron-le-Captif et Saint-André-d’Ornay. Curé de la Roche-sur-Yon, prête le serment concordataire, à Fontenay, le 27-04-1803. 

dessert, d’après ce qu’il écrit : La Roche-sur-Yon, le Bourg-sous-la-Roche, Château-Fromage, Mouilleron-le-Captif et Saint-André-d’Ornay. Curé de la Roche-sur-Yon, prête le serment concordataire, à Fontenay, le 27-04-1803. L'un des membres supplémentaires nommé au conseil municipal de Bourbon-Vendée le 5 septembre 1815, la population dépassant désormais les 2 500 habitants [1].

Décédé « curé de la Roche-sur-Yon » ; décès déclaré par Jean Louis Mazierre, prêtre, ex-abdicataire, son vicaire depuis 1806.

 

Chassin G III 95. Billaud, La Petite église, 108. ADV 1Q 700. SEV 1906. ; Notice rédigée par Jean Artarit ; pensionné par l'état en 1817 (précision de J. Rivière)

[1]
2 666 habitants selon le recensement de 1814. Signalé par M. Philippe Moreau le 01-04-2022 d'après Arch. dép. Vendée, Arrêtés du préfet de la Vendée, Affaires générales, bureau de l'intérieur et du préfet 4 K 55,5 septembre 1815, vue 19/214, https://etatcivil-archives.vendee.fr/ark:/22574/s005e209e0c4ce03/5e209e0c63bb3  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : 1780

    Lieu : Poiré-sur-Vie, Le (Vendée, France)

  • Vicaire

    Date de début : septembre 1780

    Lieu : Landeronde (Vendée, France)

  • Vicaire

    Date de début : mars 1781

    Lieu : Legé (Loire-Atlantique, France)

  • Vicaire

    Date de début : mars 1786

    Lieu : Garnache, La (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 1802

    Lieu : Bretignolles-sur-Mer (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : janvier 1803

    Date de fin : 29 octobre 1820

    Lieu : Roche-sur-Yon, La (Vendée, France)

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire