Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Chantreau de la Jouberderie, Louis Auguste

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 08 juillet 1761

à Faymoreau (Vendée, France)

Filiations
  • Louis-Henri, degré : Père

    Porte le titre : Chevalier

  • Bullion, Marguerite Renée, degré : Mère

Décès

le 22 juillet 1843

à Luçon (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

(° *Faymoreau, 08-07-1761 - + *Luçon, 22-07-1843).

Fils de Louis Henry Chantreau chevalier seigneur de la Jouberderie et de Marguerite Renée Gabrielle Bullion de Mont Loüet. Le père semble officier public de la commune de Faymoreau. Le 22 brumaire an II, « Chantreau Jouberderie, père, et Marguerite Chantreau sa fille (Marguerite Claude Chantreau naît à Faymoreau le 13 octobre 1757) sont transférés de la maison de justice dans la maison de réclusion de Fontenay-le-Peuple » (Registre des délibérations municipales). Il serait mort à Niort en 1802 (non retrouvé).

Trois frères :

  • Charles Henry (Faymoreau, 3 novembre 1756 - Niort, 11 juillet 1844), officier au régiment Hainaut-Infanterie en 1774. Démissionnaire. N’aurait pas quitté la France et aurait participé aux guerres de Vendée.
  • Gabriel Ferdinand (Fontenay-le-Comte, Notre-Dame, 14 juin 1767 - ?). A l’école d’Auxerre en 1781, puis sous-lieutenant au régiment de Viennois.
  • Louis Marie (Fontenay-le-Comte, Notre-Dame, 14 juillet 1771 - Luçon, 17 février 1850), certainement émigré, officier vendéen, maréchal de camp, croix de Saint-Louis.

Une tante, Elisabeth Chantreau (Faymoreau, 12-06-1738 - Fontenay, 19 mai 1821), professe du couvent de Saint-François de Fontenay, en 1792. Pensionnée à Fontenay en 1817, décédée chez Drouet, rue Saint-Nicolas).

Clerc tonsuré au mariage de sa sœur, à Faymoreau, le 1er octobre 1782. Prêtre le 22-12-1788. Vicaire de Saint-Martin-de-Ré le 24 décembre 1788. Refus du serment, dernière signature sur le registre le 24 mars 1791. Exil en Espagne, le curé de Saint-Martin, Pinelière, serait parti en Hollande. Curé de Coulonges-les-Royaux en 1802. Pensionné en 1817, à Coulonges. Vicaire général de Luçon en 1821. Chanoine honoraire de Saint-Denis. Lors de son décès à Luçon, est dit : « âgé de 82 ans, vicaire général, chantre de la cathédrale de cette ville, chanoine honoraire du chapitre de Saint-Denis ».

Notice rédigée par Jean Artarit ; émigré en Espagne 1792, puis au Portugal (précision de J. Rivière)

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 22 décembre 1788

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : décembre 1788

    Date de fin : 24 mars 1791

    Lieu : Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime, France)

  • Curé

    Date de début : 1801

    Lieu : Coulonges-sur-l'Autise (Deux-Sèvres, France)

  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 14 novembre 1821

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

    Vicaire Général

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire