Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Chaigneau, David Pierre

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 08 juillet 1745

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Filiations
  • Jacques, degré : Père, profession : Métier de l'alimentation

    Exerce le métier de : boucher

  • Jeanneau, Jeanne, degré : Mère

Décès

le 28 juillet 1811

à Saint-Martin-de-Fraigneau (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

(° *Fontenay-le-Comte [Notre-Dame], 08-07-1745 - + *Saint-Martin-de-Fraigneau, 28-07-1811).

Fils de Jacques Chaigneau, maître boucher, et de Jeanne Jeanneau, fille d’un maître boucher, mariés à Fontenay, paroisse Saint Nicolas, le 7 juillet 1733.

Vicaire de Mallièvre de septembre 1770 à décembre 1777. Curé de Tesson (Saint-Martin-de-Fraigneau) depuis novembre 1787. Refus du serment. Dernière signature sur le registre de la paroisse le 11 juillet 1792, puis « Lafont curé de Xanton desservant de Fraigneau», curé constitutionnel de Xanton. "Déporté, exil en Espagne. S’embarque aux Sables-d'Olonne le 10-09-1792, sur L’Heureux-Hasard. Semble être à Majorque en 1800, où il vivait avec des « prêtres de Gascogne », d’après la correspondance d’Antoine Robin, ex-vicaire de Tiffauges, avec lequel il se trouvait en compagnie de Béraud, Ardouin, Chaigneau et Desnoyers. Revient dans sa paroisse en 1801 et reprend ses fonctions sacerdotale. Lors de son décès est dit : « curé de cette commune, âgé de 66 ans », ainsi que sur le registre de catholicité, signé par Jousselin, curé de Saint-Hilaire et « Goujon curé d’Oulmes ». ; Notice rédigée par Jean Artarit

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire