Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Chaigne, Jacques

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Autres Noms

  • Chaine, Jacques, variante patronymique

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 24 janvier 1766

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Filiations
  • Pierre, degré : Père, profession : Métier du bâtiment et des travaux publics

    Exerce le métier de : charpentier

  • Denis, Jeanne, degré : Mère

Décès

le 04 décembre 1847

à Rochefort (Charente-Maritime, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Notice biographique

Notice biographique

Chaigne ou Chaine (Jacques).

° *Fontenay-le-Comte [Saint-Nicolas], 24-01-1766 - *Rochefort, 8-12-1847.

Fils de « Pierre Chaigne, charpentier et de Jeanne Denis » (fille d'un sabotier), mariés à Saint Nicolas de Fontenay-le-Comte, le 18 février 1765.

Un frère, Mathurin Chaine (sic), charpentier, se marie à Fontenay, le 13 messidor an VI, avec Renée Ereaux, de Thouarsais (Bouildroux). 

Signe un acte sur le registre de Saint Jean de Fontenay-le-Comte, le 28-03-1790 : « Chaine prêtre ». Vicaire de Vérines (17) du 09-04-1790 au 28-04-1791, signe « Chaine ». Régent au collège de Fontenay en 1791. Refuse le serment.

S’embarque (vicaire de Vérines, signe « Chaine », RDM, 164/305 et 167), aux Sables-d’Olonne, le 9-09-1792, sur le Jean François, pour Bilbao.  

Retiré à Fontenay en 1802. Curé d’Auzay en 1805, le conseil municipal lui octroie un traitement de 500 francs. Signe des actes à Saint Jean de Fontenay en avril 1805 et le 25 août 1805 (baptême d’un neveu, signe : « Chaine »).  

Professeur de rhétorique et de 2e au collège de Fontenay en 1805. Directeur du collège de Fontenay en 1809. En 1815, principal du collège : « Très pieux et très ardent royaliste » (Mercier). Pensionné en 1817, à La Rochelle.  

Curé de Notre Dame de La Rochelle en 1820, puis de Saint-Louis de Rochefort, chanoine honoraire de La Rochelle.

Est-ce lui qui est curé de La Jarne (17) en 1812 ?

Notice rédigée par Jean Artarit

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Enseignant ou éducateur

    Date de début : 1791

    Lieu : Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

    Professeur au Collège
  • Fonction non précisée

    Date de début : 1802

    Lieu : Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

    retiré
  • Curé

    Date de début : 23 septembre 1805

    Lieu : Auzay (Vendée, France)

  • Supérieur de collège catholique ou de séminaire

    Date de début : 1809

    Lieu : Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

    Directeur du collège
  • Curé

    Date de début : 15 novembre 1815

    Lieu : La Jarrie (Charente-Maritime, France)

  • Curé

    Date de début : 01 septembre 1818

    Lieu : La Rochelle (Charente-Maritime, France)

    Curé de Notre-Dame
  • Curé

    Date de début : 1833

    Lieu : Rochefort (Charente-Maritime, France)

    Curé de Saint-Louis

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire