Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Buor de La Mulenière, Henri Louis de

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIVe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Autres Noms

  • Buor de La Mulnière, Henri Louis de, variante patronymique

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 10 décembre 1758

à Vairé (Vendée, France)

Filiations
  • Massé des Longeais, Marie Jacquette, degré : Mère

  • Louis-François, degré : Père

    Porte le titre : Chevalier, Sieur de la Mulnière

Décès

le 20 novembre 1832

à Vairé (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

 

(*Vairé, 85, 9-12-1758 - *Vairé, 20-11-1832).

Fils de Louis François Buor, chevalier seigneur de la Mulnière, et de Marie Jacquette Massé des Longeais, mariés aux Sables-d’Olonne, le 13 août 1749.

Parents des deux frères Buor prêtres, l’un curé de Saint-Etienne-de-Corcoué, l’autre de Boufféré qui tous deux s’exileront en Angleterre.

Ondoyé le 10-12-1758 avec la permission du vicaire général, baptisé le 11-03-1759 [1].

Chanoine de Luçon depuis 1785. Célèbre le mariage de son frère, Buor de la Mulnière, ancien officier de dragons, avec Louise Buor de Boislambert, à Notre Dame de Fontenay-le-Comte, le 2-07-1787, et se dit : « Henry Louis Buor, chevalier, prêtre, chanoine de l’église cathédrale de Luçon ». Célèbre, sous la même qualité, le 1er- 07-1788, à Notre-Dame de Fontenay, le mariage de Louis Alexandre Buor chevalier seigneur de la Voy, ancien officier des Chevaux légers, fils de Louis Buor de Boislambert et de Henriette Madeleine de Buor, avec Henriette Marie de Lespinay (1769-1794 - noyée en Loire le 17 nivôse an II), fille Louis Gabriel Lespinay de Beaumont et Bouillé (1728-1793 - tué avec les Vendéens à Dol, en novembre 1793), et de Suzanne Louise d’Appelvoisin. Proteste contre le vote du 13 avril 1790, puis contre la suppression des chapitres. Signe la procuration de 1790. Refuse le serment. Certificat de résidence de la municipalité de Luçon, le 1-04-1792. Toujours à Luçon le 24-05-1792, sommé de se rendre à Fontenay.

Exil en Espagne. S’embarque aux Sables-d'Olonne le 09-09-1792, sur le Jean-François. Sur la liste des émigrés, radié le 6 brumaire an X.

Revient en Vendée. Chanoine de Luçon en 1821. Habitait à Luçon, rue des Sables. Lors de son décès est dit : « ecclésiastique, né à la Flévière de cette commune, âgé de 73 ans ».

Après l'Espagne part en Angleterre ; pensionné par l'état en 1817 (précision de J. Rivière)

[1]
Signalé par l'association Histoire et patrimoine de Vairé le 10/07/2014  

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Chanoine

    Date de début : 1785

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

  • Fonction non précisée

    Date de début : 1801

    Lieu : Sables-d'Olonne, Les (Vendée, France)

    retiré
  • Chanoine

    Date de début : 14 novembre 1821

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

  • Fonction non précisée

    Date de début : novembre 1827

    Lieu : Vairé (Vendée, France)

    retiré

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire