Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Brumauld de Beauregard, André Georges

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIVe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 17 mars 1745

à Poitiers (Saint-Savin) (Vienne, France)

Filiations
  • Jean-Charles, degré : Père

    Exerce le métier de : Subdélégué général de l'intendance ; Porte le titre : Ecuyer

  • La Garde, Anne Renée de, degré : Mère

Décès

le 27 juillet 1794

à Paris (Paris, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Fusillé ou exécuté

Notice biographique

Notice biographique

(° *Poitiers [Saint Savin], 17-03-1745 - + *Paris, 27-07-1794).

Cinquième enfant des treize (sept vivants au moment de la Révolution) de Jean Charles Brumauld de Beauregard (+7-10-1770) et d’Anne Françoise de La Garde (1720-1802), mariés le 21-02-1731. Père subdélégué général de l’Intendance et conseiller au Présidial de Poitiers.

Frères et sœurs : Jean Emmanuel (1743-1802), subdélégué de l’Intendant du Poitou ; Jean qui suit ; Jean Charles (1751-1806), officier émigré ; Anne Julie (1752-1827), épouse Parent de Curzon ; Vincent (1754-1828) ; Thomas (1758-1795), garde du corps, émigré, fait prisonnier à Quiberon et fusillé.

Chanoine de Poitiers, puis de Luçon à 13 ans. Titulaire du bénéfice de la chapelle de la Gaillarderie à Mouchamps. Séminaire de Saint Sulpice. Docteur en Sorbonne en 1772. Chanoine de Luçon depuis 1762. Dignitaire de l’Église de Luçon. Théologal, *Vicaire général, chancelier. Créateur du « Petit Saint Cyr », maison d‘instruction pour filles. Présent à Poitiers en mars 1789, fondé de pouvoir de Baritaud, curé de Saint-André-d'Ornay. Proteste contre le vote du 13 avril 1790, puis contre la suppression des chapitres. Reçoit procuration de 22 confrères pour gérer leurs affaires. Refuse le serment. Poursuivi en juin 1791, et amnistié en septembre. Poursuivi à nouveau par l’arrêté du 9 mars 1792, alors qu’il se trouve à Paris avec Monseigneur de Mercy et le chanoine Defresne.

Arrêté, envoyé à Paris, condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire et guillotiné à Paris le 9 thermidor an II !

Voir : P. Boutin, André Georges Brumauld de Beauregard, Luçon, 1913. Portrait dans le livre de Boutin. Les frères Brumauld demeuraient à Luçon, rue des Cloîtres.

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 1768

Ministère

  • Chanoine

    Date de début : 12 septembre 1762

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

  • Fonction non précisée

    Date de début : 1764

    Date de fin : 1767

    Lieu : Paris (Paris, France)

    Etudiant en Sorbonne
  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 02 avril 1775

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

    Vicaire Général
  • Fonction non précisée

    Date de début : janvier 1792

    Lieu : Paris (Paris, France)

    Prêtre

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire