Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Brochoire, Eugène Louis Auguste

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Archives de la Vendée

Fait partie de : Dictionnaire des combattants vendéens de la Grande Guerre

Données identitaires

Identité

homme

Portraits
1num1_0211_0062.jpg

1num1_0211_0062.jpg


Portrait d'Eugène Brochoire en tenue militaire (Arch. dép. Vendée, 1Num1/211-62. Collecte 14-18, prêt famille Brochoire)

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 20 juin 1885

à Évrunes (Vendée, France)

Filiations
  • Brochoire, Auguste, degré : Père, profession : Agriculteur

    Cultivateur

  • Guicheteau, Modeste, degré : Mère, profession : Agriculteur

    Cultivatrice

Décès

le 08 novembre 1971

à Mortagne-sur-Sèvre (Vendée, France)

Autres Illustrations

1num1_0211_lot63_0001.jpg

1num1_0211_lot63_0001.jpg

1num1_0211_lot63_0002.jpg

1num1_0211_lot63_0002.jpg

1num1_0211_lot64_0001.jpg

1num1_0211_lot64_0001.jpg

1num1_0211_lot64_0002.jpg

1num1_0211_lot64_0002.jpg


Fiche de diagnostic de blessé transportable et fiche des congés et permissions (Arch. dép. Vendée, 1Num1/211_lot63. Collecte 14-18, prêt famille Brochoire) ; bénitier fabriqué sur le front par Eugène en 1916 (Arch. dép. Vendée, 1Num1/211_lot64. Collecte 14-18, prêt famille Brochoire)

Notice biographique

Vie civile

Autre activité ou profession

  • Agriculteur

    Lieu : Évrunes (Vendée, France)

    Cultivateur au début de la guerre.

Vie militaire

Service

Date de début : 20 février 1915

Date de fin : 15 octobre 1934

Exempté pour une orchite tuberculeuse en 1907, il est reconnu bon pour le service armé par le conseil de révision de 1914.

Classe : 1905

N° matricule : Fontenay-le-Comte, n°1333

Armes et services des armées

  • Infanterie

    Date de début : 20 février 1915

    Date de fin : 19 juillet 1921

    Affecté au 2ème régiment d'infanterie coloniale le 20 février 1915, il passe au 7ème puis au 54ème RIC. Le 2 septembre 1916, il est évacué malade sur l'ambulance coloniale ; deux mois plus tard, il est évacué à l'hôpital de Salonique et est dirigé sur le dépôt des éclopés dont il sort le 15 décembre 1916 pour être rapatrié en France. Il est entré à l'hôpital bénévole 35 bis d'Annonay (Ardèche) le 21 décembre 1916 et en sort le 31 janvier 1917 avec un congé de convalescence. Il passera l'année 1917 dans différents hôpitaux.

    Le 24 avril 1918, il passe au 73ème bataillon sénégalais (dépôt des isolés coloniaux).

    Il est affecté ensuite au 137ème RI, puis est mis en congé illimité de démobilisation le 19 juillet 1921.

Conflits et campagnes

Conflits
  • 1914-1918 : Première Guerre mondiale

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire