Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Brillaud, François Eugène

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Gaufreton

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 23 septembre 1846

à Cugand (Vendée, France)

Filiations
  • Brillaud, François, degré : Père, profession : Métier du commerce

    Né à Gaumier (Cugand). Domestique puis épicier après son mariage.

  • Coulonnier, Françoise Jeanne, degré : Mère, profession : Métier du commerce

    Epicière

Décès

le 26 août 1916

à Cugand (Vendée, France)

Adresses

  • 17, rue de Poissonniers - Paris 18ème arrondissement [1]

    Année à laquelle la résidence est attestée : 25 octobre 1870

  • 38, rue Ramey - Paris XVIIIème arrondissement

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 mai 1877

  • 1, rue Saint-Vincent - Paris XVIIIème arrondissement

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 mai 1881

  • 60, quai de la Fosse - Nantes

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 mai 1884

  • 76, quai de la Fosse - Nantes

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 mai 1889

  • 276, rue de Vaugirard - Paris XVème

    Année à laquelle la résidence est attestée : 04 avril 1890

  • 317, rue de Vaugirard - Paris XVème

    Année à laquelle la résidence est attestée : 29 février 1892

  • 4, rue de l'Abbé-Grégoire - Paris VIème arrondissement

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 janvier 1905

  • 12, rue Copernic - Nantes

    Année à laquelle la résidence est attestée : 01 janvier 1908

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Artiste

[1]
dossier d'admission à l'Ecole des Beaux-Arts à Paris  

Notice biographique

Notice biographique

Artiste peintre, entré en 1870 à l'Ecole des Beaux-Arts et présenté par Cabanel, Brillaud est passé par l'atelier d'Isidore Pils, et se réclamera – en 1890 – élève de Jules Breton, et même de Bouguereau, en 1911.

Etabli à Nantes en 1884, il collabore à l'établissement de la société locale des Amis des arts, et prend part, dès 1890 et sans discontinuer, à ses manifestations, tout comme à quelques expositions locales des artistes nantais, ou des artistes bretons.

Brillaud a signé de nombreuses natures mortes et quelques portraits, et on lui doit que peu de tableaux en rapport avec la Vendée.

Il a par ses envois dès 1877, et avec une belle régularité pendant près de quarante ans, participé au Salon.

Les musées d'art de Nantes et de La Roche-sur-Yon, conservent quelques-unes de ses toiles.

 

Bibliogr.

Christian Ménard, "François Brillaud", in Le Marcheton, Vieillevigne, Janvier 2012, pp. 50-57

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire