Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Brechard, Florent

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 07 novembre 1766

à Sables-d'Olonne, Les (Vendée, France)

Filiations
  • Mathurin François, degré : Père, profession : Métier du droit

    Exerce le métier de : avocat au parlement et sénéchal de Talmont

  • Ranfray, Marie Louise, degré : Mère

Décès

le 10 mars 1813

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

(° *Les Sables d’Olonne, 07-11-1766 - + *Fontenay-le-Comte, 10-03-1813).

Fils de Mathurin François Bréchard, avocat, sénéchal de la principauté de Talmont, et de Marie Louise Ranfray. Aîné de dix enfants (5 garçons).

Un frère, Charles Bréchard (Les Sables-dOlonne, 03-11-1768 - Fontenay-le-Comte, 06-06-1819), avocat à Fontenay, membre du comité provisoire institué par les Vendéens dans la ville en mai 1793. Secrétaire du Conseil supérieur royaliste de Châtillon, en juin 1793, puis secrétaire de Puisaye et enfin juge à Fontenay en 1812. Un autre frère, François Bréchard (Talmont, 06-05-1770 - ?), membre de la société populaire de La Rochelle, en avril 1793, puis capitaine dans le bataillon de réquisition du district des Sables, un temps inquiété en raison des actes de son frère et défendu par Lequinio (Chassin, V IV, p. 23).

Séminaire d’Angers, thèse de Mathématiques (1er-04-1784). Vicaire à Notre-Dame des Sables-d'Olonne en 1790, aumônier des Filles de la Sagesse. Refus du serment. Interné à Fontenay en août 1792, s’embarque aux Sables, le 09-09-1792, sur le Jean-François. Débarque à Bilbao, le 14-09-1792. Son père accusé d’être contre-révolutionnaire sera détenu comme suspect, aux Sables et à Noirmoutier, puis libéré en janvier 1795, il sera ensuite juge au tribunal du district des Sables. Revient aux Sables le 05-01-1802, en compagnie de Pierre Joseph Deau, ex-curé de La Chaume. Le 27-04-1803, prête serment à Fontenay, comme curé de Notre Dame de Fontenay-le-Comte et prend possession de sa cure le 1er-05-1803. Décédé en son domicile, rue Haute Puits lavaud, curé de cette même paroisse. « Prêtre tolérant », écrit Mercier du Rocher, qui ajoute : « Il aimait beaucoup l’argent ». RBP 1907 : 478 - 1915 : 57. Chassin, G III : 80, 81, 92. ; Notice rédigée par Jean Artarit

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : janvier 1790

    Lieu : Sables-d'Olonne, Les (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : avril 1803

    Date de fin : 10 mars 1813

    Lieu : Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

    Curé de Notre-Dame de Fontenay

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire