Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Bonnaud, Jean-Pierre

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 22 janvier 1755

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Filiations
  • Jean, degré : Père, profession : Métier du cuir

    Exerce le métier de : sellier

  • Thomas, Marie-Anne, degré : Mère

Décès

le 03 août 1820

à Réorthe, La (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre assermenté

Notice biographique

Notice biographique

(° *Fontenay-le-Comte, Notre-Dame, 22-01-1755 - + *La Réorthe, 3-08-1820).

Fils de Jean Bonnaud (né en 1730), sellier, et Marie Anne Thomas.

Vicaire au Langon depuis 1782. Assiste aux obsèques de son père, âgé de 59 ans, au Langon, le 22-02-1790. Assermenté. Dernière signature sur le registre en tant que vicaire le 2-07-1791. Élu curé de Mouzeuil, première signature au registre, en cette qualité, le 12 août 1791. Ne pas confondre avec le Vicaire épiscopal, Sylvain Bonneau [leur nom n‘ont pas la même orthographe], nommé en juillet 1791. Ne quitte pas Mouzeuil en 1791 et 1792. Au Langon, signe plusieurs actes, « curé de Mouzeuil », en avril et en juin 1792 (ensuite Clément). Remet le registre de la paroisse de Mouzeuil à la municipalité, le 28-10-1792. Pas trace d'abdication. Tient le registre d’état civil de Mouzeuil et signe : « Bonnaud officier public », jusqu’au 27 ventôse an II. Exerce plus ou moins clandestinement à partir de la fin de 1794 et tient un registre de catholicité à partir de l’an III. Desservant de Mouzeuil au Concordat. Prête serment à Fontenay, le 27-04-1803. Desservant de La Réorthe, depuis janvier 1806, vit avec sa sœur, Rose Bonnaud, née en 1756, et une jeune domestique, suivant le recensement de 1816. Membre du conseil municipal nommé en septembre 1814. Est dit, à sa mort, « desservant de la paroisse, 65 ans ». (E. C. La Réorthe, N. M. D. 1811-1822, 280/342). N'est pas vicaire épiscopal comme il a été dit : il y a confusion avec Sylvain Bonnaud ; Notice rédigée par Jean Artarit ; pensionné de l'état en 1817 (précision de J. Rivière)

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 1778

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : mai 1780

    Lieu : Ile-d'Elle, L' (Vendée, France)

  • Vicaire

    Date de début : avril 1782

    Date de fin : 02 juillet 1791

    Lieu : Langon, Le (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 12 août 1791

    Lieu : Mouzeuil (Vendée, France)

    Curé constitutionnel
  • Curé

    Date de début : janvier 1806

    Lieu : Réorthe, La (Vendée, France)

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire