Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Bonnaud, Charles Julien Alfred

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Archives de la Vendée

Fait partie de : Dictionnaire des combattants vendéens de la Grande Guerre

Données identitaires

Identité

homme

Portraits
Alfred Bonnaud

Alfred Bonnaud

Alfred et Victoria Bonnaud

Alfred et Victoria Bonnaud


Portraits tirés de : Journal de guerre de Charles Julien Alfred Bonnaud, 2 vol. (235 p.) (Arch. dép. Vendée, 1 Num 393)

Autres Noms

  • Bonnaud, Alfred, nom ou prénom usuel

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 11 septembre 1877

à Vix (Vendée, France)

Filiations
  • Bonnaud, Alfred, degré : Père, profession : Métier de l'alimentation

    Exerce le métier de boulanger

  • Bonnin, Eugénie, degré : Mère

Décès

le 13 mai 1947

à Vix (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Militaire

Circonstances historiques

Contexte historique
  • Première Guerre mondiale
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Engagé volontaire

Lien vers un instrument de recherche

Notice biographique

Notice biographique

Alfred Bonnaud nait à Vix le 11 septembre 1877. Il est le fils ainé d'Alfred, boulanger, et d'Eugénie Bonnin [1]. Son frère Charles naitra deux ans plus tard [2]. Le 22 avril 1902, Alfred épouse Marie Augustine Victoria Bonnaud à Vix [3].

 

Alfred reçoit une formation de boulanger mais abandonne l'artisanat pour s'engager au 35e régiment d'artillerie de campagne en 1897 [4]. Lorsque la Mobilisation générale est décrétée le 2 août 1914, l’adjudant chef Alfred Bonnaud sert depuis 17 ans au 35e régiment d’artillerie de campagne basé à Vannes (Morbihan). Le premier engagement de sa batterie se déroule à Maissin, en Belgique, le 22 août. Pendant presque quatre ans, Alfred prend part à toutes les phases de la guerre. Le 3 novembre 1914, il change d’affectation au sein de la 1ère batterie. Il prend le commandement de l’échelon, c’est-à-dire qu’il quitte la batterie de tir pour rejoindre le groupe en charge du soutien de la batterie et de la logistique. Le 4 août 1915, le 35e R.A.C. est relevé, et Alfred part pour la première fois en permission. Direction Vannes, puis Vix. A partir du 1ernovembre 1917, Alfred est rappelé à la batterie de tir pour assurer les fonctions d’officier de tir, puis de commandant de batterie. Il est cité à l'ordre du 35e régiment d'artillerie le 12 avril 1918 : "Au front depuis le début, a rendu de grands services comme chef de section et commandant d'échelon ; nommé officier d'administration et maintenu provisoirement au corps, a pris part comme officier de tir aux combats des derniers jours de mars 1918 où il a eu une belle tenue au feu. Légèrement blessé à son poste". Dirigé sur l'intérieur le 11 avril 1918, il ne participe pas aux derniers combats. Admis à le retraite le 14 mars 1920, il se retire à Vix.

 

Alfred Bonnaud rédige un journal de guerre " en 1921 [d’après] des notes très sommaires, prises au jour le jour, quelquefois pendant le combat, et surtout [des] souvenirs " [5]. Il décrit précisement les déplacements, les opérations militaires, les activités quotidiennes, les destructions en laissant peu de place à ses impressions personnelles. 

[1]
Arch. dép. Vendée, état civil de Vix, naissance 1870-1882, acte du 12 septembre 1877 (vue 179/301)  
[2]
Arch. dép. Vendée, recensement de population de Vix, 1886 (vue 2/47)  
[3]
Arch. dép. Vendée, état civil de Vix, mariage 1896-1904, acte du 22 avril 1902 (vue 92/126)  
[4]
La suite de la notice a été rédigée d'après : Journal de guerre de Charles Julien Alfred Bonnaud, 2 vol. (235 p.) (Arch. dép. Vendée, 1 Num 393)  
[5]
Journal de guerre de Charles Julien Alfred Bonnaud, 2 vol. (235 p.) (Arch. dép. Vendée, 1 Num 393)  

Vie civile

Vie militaire

Service

Date de début : 04 octobre 1897

Date de fin : 14 octobre 1922

Classe : 1897

N° matricule : Fontenay-le-Comte, n° 151

Armes et services des armées

  • Artillerie

    Date de début : 04 octobre 1897

    Date de fin : 14 octobre 1922

    Engagé volontaire pour 4 ans, à Fontenay-le-Comte le 4 octobre 1897, pour le 35e Régiment d'artillerie. Rengagé.

    Libéré du service militaire le 14 octobre 1922.

Dernier grade

Sous-lieutenant

nommé le 14 mars 1918

Conflits et campagnes

Conflits
  • 1914-1918 : Première Guerre mondiale
Campagnes et batailles
  • 1916 : Bataille de Verdun
  • 1917 : Bataille du Chemin des Dames
  • 1914 : Première Bataille de la Marne
Faits d'armes

Cité à l'ordre du 35e régiment d'artillerie le 12 avril 1918 : "Au front depuis le début, a rendu de grands services comme chef de section et commandant d'échelon ; nommé officier d'administration et maintenu provisoirement au corps, a pris part comme officier de tir aux combats des derniers jours de mars 1918 où il a eu une belle tenue au feu. Légèrement blessé à son poste".

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Ordres de chevalerie

  • Chevalier de la Légion d'honneur

Distinctions

  • Distinctions honorifiques françaises
    • Croix de guerre 1914-1918

    • Médaille militaire

      Date de réception : 04 décembre 1915

Relations

Relations

  • Bonnaud, Eugène Louis Evariste

    Nature de la relation : relation familiale

    Alfred est le beau-frère d'Evariste Bonnaud. Il a épousé Victoria, la soeur d'Evariste

Références


Nous écrire