Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Blanchard, Marie Jacques

imprimer la notice complète

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 14 avril 1739

à Mortagne-sur-Sèvre (Vendée, France)

Filiations
  • Blanchard, Claude, degré : Père, profession : Métier de l'artisanat et de l'industrie (sans indication de spécialisation)

    Maître papetier au moulin de Belleville à Mortagne-sur-Sèvre

  • Seguin, Françoise, degré : Mère

Décès

le 1792

()

Décès mentionné dans un acte de 1808

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Artisan

Notice biographique

Notice biographique

Marie Jacques Blanchard est né en 1739 à Mortagne-sur-Sèvre. Il est le fils de Claude Blanchard, marchand papetier, et de Françoise Seguin [1]. Dès 1758, il est noté papetier dans l'acte de baptême de Louise Marie Lemesle fille d'un formaire (fabricant de formes à papier) [2], mais c'est seulement deux ans plus tard, lors d'un autre baptême, qu'il est qualifié de maître [3].

 

Il se marie à Cugand en 1765 avec Gabrielle Braud [4], fille du maître papetier Bonaventure Braud, mais à cette date il exerce déjà à Saint-Aubin-des-Ormeaux, au moulin des Rivières, où il restera jusqu'à son décès en 1792 (décès attesté dans l'acte de mariage de sa fille Modeste en 1805 [5]). Gabrielle Braud étant décédée en 1771 [6], Marie Jacques Blanchard se remarie en 1772 [7] avec Jeanne Modeste Baudry, fille de maître René Baudry marchand et de Modeste Allard.

 

De son premier mariage, il a eu quatre filles, toutes nées à Saint-Aubin-des-Ormeaux : Claudine (1766), Céleste (1767-1772), Victoire (1768) et Marie Jeanne (1769). Du second mariage, il a encore onze enfants, nés dans la même paroisse : Modeste (1774), Marie Louis (1776), Claire (1777-1785), Sophie (1779), les jumelles Elisabeth et Hortense (1780), les jumeaux Marie Joseph et Geneviève (1782), Jean Baptiste (1783-1785), Augustin (1785) et Claude (1788-1788). De tous ces enfants, Marie Joseph devient papetier actif à Cugand en l'an 12 lors du décès de sa mère Modeste Baudry [8].

 

Une trace de la production de Marie Jacques Blanchard est apparente (mais non relevable) dans la page de garde d'un livre imprimé à Fontenay-le-Comte en 1782 sous la forme M. BLANCHARD / POITOU 1780 [9].

[1]
Archives départementales de la Vendée, Mortagne-sur-Sèvre, BMS 1737-1759, AD2E151/1, Baptême du 14 avril 1739 (vue 44/424)  
[2]
Archives départementales de la Vendée, Mortagne-sur-Sèvre, BMS 1737-1759, AD2E151/1, Baptême du 25 mars 1758 (vue 392/424)  
[3]
Archives départementales de la Vendée, Saint-Hilaire-de-Mortagne, BMS 1737-1760, AD2E225/1, Baptême du 10 novembre 1760 (vue 236/241)  
[4]
Archives départementales de la Vendée, Cugand, BMS 1759-1769, AC076, Mariage du 15 juillet 1765 (vue 95/152)  
[5]
Archives départementales de la vendée, Saint-Aubin-des-Ormeaux, NMD anXII-1814, AD2E198/3, Mariage du 29 février 1808 (vue 81/275)  
[6]
Archives départementales de la Vendée, Saint-Aubin-des-Ormeaux, BMS 1770-1789, AD2E198/2, Inhumation du 10 août 1771 (vue 11/128)  
[7]
Archives départementales de la Vendée, La Bruffière, BMS 1771-1778, AC039, Mariage du 14 juillet 1772 (vue 41/197)  
[8]
Archives départementales de la Vendée, Saint-Aubin-des-Ormeaux, NMD anXII-1814, AD2E198/3, Inhumation du 12 nivôse an 12 (vue 6/275)  
[9]
La Rochelle, Médiathèque Michel-Crépeau, 7366C, dans "Breve Perpetuum ad usum Ecclesiae Cathedralis et Diocesis Lucionensis", Petro Joussant Symphoniarcha Fonteniaci ; ex Typis Ambrossi Cochon de Chambonneau, MDCCLXXXII  

Vie civile

Autre activité ou profession

  • Papetier

    Date de début : 1765

    Date de fin : 1792

    Lieu : Saint-Aubin-des-Ormeaux (Vendée, France)

    Maître papetier au moulin des Rivières

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire