Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Berthomé, Philbert Maurice Gustave Auguste

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Archives de la Vendée

Données identitaires

Identité

homme

Portraits
philbert_berthome_2.jpg

philbert_berthome_2.jpg

philbert_berthome.jpg

philbert_berthome.jpg


Autres Noms

  • Monsieur Cinéma de Luçon, surnom

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 15 mai 1919

à Château-Guibert (Vendée, France)

Au lieu-dit la Chapelle-Mathonneau

Filiations
  • Berthomé, Maurice Rémy Julien, degré : Père, profession : Métier du bois

    charpentier

  • Couturier, Jouenna Sérazine Alcide, degré : Mère, profession : Métier du textile, de l'habillement et de la mode

    Couturière

Décès

le 02 décembre 2016

à Luçon (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Enseignant

Lien vers un instrument de recherche

Notice biographique

Notice biographique

Instituteur de formation, Philbert Berthomé exerce toute sa carrière en Vendée. Parallèlement, le cinéma est l'une de ses passions. Précurseur en la matière, il en fait profiter ses jeunes élèves dès la fin de la Deuxième Guerre mondiale. En 1947, en organisant une fête de l'aviation à La Couture, il récolte suffisamment d'argent pour faire l'acquisition d'une caméra et d'un projecteur 16 mm. Il filme alors tous ses voyages scolaires et utilise les films comme supports pédagogiques. Il est passionné au point de suivre des stages de formation à l'Institut des hautes études cinématographiques à Paris (IDHEC) où il fait la connaissance de Claude Autant-Lara et de Jean Marais sur le plateau du tournage du "Comte de Monte-Cristo". Il aurait pu intégrer alors les équipes de l'ORTF mais il choisit de rester en Vendée.

 

En 1952, installé à Luçon, il est l’un des fondateurs du Photo-Ciné-Club local. A l’issu de chaque projection cinématographique proposée au public, il anime des débats. De 1956 à 1982, il filme sous le titre d'"Actualités luçonnaises" ou "Archives luçonnaises en images" tout ce qui fait la vie quotidienne des habitants de Luçon. Puis à l'heure de la retraite, il devient correspondant pour les actualités régionales de FR3 et, pendant 11 années, il filme toutes les manifestations évènementielles, culturelles et sportives du département de la Vendée et envoie ou apporte lui-même ses reportages et pellicules aux bureaux nantais de FR3. Enfin, il filme les nombreux voyages qu'il effectue à l'étranger jusqu'en 2007. Autant passionné par la prise de vue que par le montage terminal de ses films, il effectue lui-même, au retour de ses voyages, les coupes, les montages, enregistre les commentaires et choisit les musiques. Afin de partager avec le plus grand nombre ses images devenues illustrations historiques, il décide de déposer l'ensemble de ses films aux Archives départementales (31 Ci).

 

Il épouse le 31 janvier 1942 à Tours (37) Simone Jeanne Cotreau, agent des postes et télécommunications.

Vie civile

Autre activité ou profession

  • Métier de l'enseignement et de la recherche

    Date de fin : 1952

    Lieu : Couture, La (Vendée, France)

  • Métier de l'enseignement et de la recherche

    Date de début : 1952

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire