Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Belluard de Rivau, Jean-Baptiste-François

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIVe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 22 juillet 1741

à Biviers (Isère, France)

Filiations
  • Sommard, Marie, degré : Mère

  • Pierre, degré : Père

Décès

le 05 avril 1822

à Grenoble (Isère, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Emigré

Notice biographique

Notice biographique

(° Grenoble, 1740 ? - + *Grenoble, 5 avril 1822). S

Fils de François Belluard, « intéressé dans les affaires du roi », et d’Elisabeth Gastinel.

Parrain : Jean-Baptiste Belluard, procureur au baillage du Grésivaudan, marraine : Françoise Henrard, épouse de François Gastinel, « aussi intéressé dans les affaires du roi ». Des Belluard à Biviers.

Chanoine de Luçon en 1784. Vicaire général. Parrain, représenté, à Biviers, le 7 novembre 1784, au baptême de son neveu Jean-Baptiste Alexandre Demenon, est dit dans l’acte : chanoine et vicaire général de la cathédrale de Luçon. Proteste contre le vote du 13 avril 1790 et contre la suppression des chapitres. Refuse le serment. Donne procuration générale à Jouaneau, notaire, à Luçon, le 30 novembre 1791 (étude Clément).

Exil aux côtés de Monseigneur de Mercy, à Chambéry, en Suisse, à Soleure, à Mindrisio, avec de Rozand, Lejeune et Raillon. Lorsque Mgr de Mercy et Rozand partent à Ravenne en novembre 1794, lui et Raillon ne sont pas autorisés à les y suivre, tous deux vont à Venise. Passe en Autriche, à l’abbaye de Lilienfeld, rejoindre Mgr de Mercy. Quitte cette dernière en janvier 1802.

Retiré dans le Dauphiné, à Biviers, après son retour en 1802. Curé de Meylan (38), déclare le décès de sa sœur, Adélaïde Belluard, épouse Demenon (maire de Biviers en 1792), 48 ans, à Biviers, le 6 vendémiaire an XIII. Ensuite chanoine de la cathédrale de Grenoble. Décédé à Grenoble, âgé de 82 ans, « natif de Grenoble », [décès déclaré par Alexandre de Galbert, conseiller auditeur à la Cour royale de Grenoble] et enterré le 7 avril 1822 à Meylan.

Très nombreuses fois cité dans la correspondance de Mercy. Est dit « de Rivau » dans certains textes ?

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Ministère

  • Chanoine

    Date de début : 1785

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

  • Vicaire épiscopal

    Date de début : 1790

    Lieu : Luçon (Vendée, France)

    Vicaire général
  • Curé

    Date de début : 1804

    Lieu : Meylan (Isère, France)

  • Chanoine

    Date de début : 1818

    Date de fin : 1822

    Lieu : Grenoble (Isère, France)

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire