Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Barbotin, Louis

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 15 novembre 1762

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Filiations
  • Jean, degré : Père, profession : Métier du bâtiment et des travaux publics

    Exerce le métier de : tailleur de pierres

  • Largeaud, Louise, degré : Mère

Décès

le 29 janvier 1848

à Le Tallud (Deux-Sèvres, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Prêtre réfractaire
  • Insurgé vendéen ou considéré comme tel

Notice biographique

Notice biographique

° *Fontenay-le-Comte [Saint-Nicolas], 15-11-1762 - + *Le Tallud (79), 29-06-1848.

Fils de Jean Barbotin, tailleur de pierres, et de Louise Largeau, mariés à Fontenay-le-Comte, Saint-Nicolas, le 28 novembre 1758 (huit naissances retrouvées). Habitent Grande rue des Loges. Jean Barbotin ne sera pas inquiété, semble-t-il, pendant la Révolution.

Élève du séminaire de la Rochelle, ordonné à Nantes le 19-12-1789. Vicaire à Saint-Georges-du-Puy-de-la-Garde (49) en janvier 1790. Refus du serment. Dernier acte sur le registre le 15-05-1791. Le curé constitutionnel Martineau célèbre l’acte suivant : le baptême d’un enfant que la garde nationale était allée saisir chez ses parents qui l’avaient fait baptiser à la maison clandestinement. S’oppose au curé constitutionnel élu et tient un registre clandestin de catholicité de 1791 à octobre 1797. Caché. Se met à la tête de l’insurrection en mars 1793. Aurait dirigé l’assassinat du commandant de la garde nationale de Cholet. Aumônier de l’Armée catholique et royale, nommé le soir de la bataille de Chemillé. Lors de la prise Fontenay, où il ne semble pas que, comme le dit Victor Hugo (Quatre-vingt-treize), il « ait abattu un vieillard d’un coup de sabre », mais aurait de fait blessé à la tête le commandant en second de la garde nationale Luc René Denfer du Clouzy. Célèbre un office d’action de grâce à Notre-Dame de Fontenay le 26 mai 1793.

Exerce à Saint-Georges-du-Puy-de-le-Garde, en 1795. Condamné à la déportation, le 12-11-1797, se cache et y échappe. Tient un registre de catholicité à Saint-Georges en 1800. Arrêté à Vezins, le 12-10-1802, il est emprisonné à Angers, puis à Turin. Libéré le 12-05-1806. Desservant de Chanteloup dans les Deux-Sèvres en 1806, de Fenioux en 1813, puis d’Allonne en 1817. Les 11 et 12 mai 1813, à Saint Jean de Fontenay, célèbre les mariages de deux demoiselles Barbotin, qui ne sont pas sœurs, l’une est la fille de Louis Barbotin, tailleur de pierres, et de Marie Largeau. Pensionné en 1817, à Fenioux. Démissionnaire en 1831 pour raison politique. Habitué au Tallud (79), y décède. Lors de son décès est dit : « 86 ans, ex-curé d’Alonne, demeurant chez Monsieur le curé au bourg du Tallud ».

Personnage du roman historique d’Etienne Arago, Les Bleus et les Blancs, paru en 1846, avant sa mort.

Victor Hugo, Quatre-vingt treize, partie 3, livre 1, V : « Leur vie en guerre ».

Notice rédigée par Jean Artarit

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 19 décembre 1789

Ordonné à : Ordination sacerdotale à Nantes (44)

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : décembre 1789

    Lieu : Saint-Georges-du-Puy-de-la-Garde (Maine-et-Loire, France)

  • Aumônier

    Date de début : 14 mars 1793

    Lieu :

    Aumônier de l'Armée vendéenne
  • Fonction non précisée

    Date de début : 1796

    Lieu : Trémentines (Maine-et-Loire, France)

    Desservant la région de Trémentines ; Desservant
  • Curé

    Date de début : 1799

    Lieu : Vezins (Maine-et-Loire, France)

    Curé de Saint-Pierre de Vezins
  • Curé

    Date de début : juillet 1806

    Lieu : Chanteloup (Maine-et-Loire, France)

  • Curé

    Date de début : 1813

    Lieu : Fenioux (Deux-Sèvres, France)

  • Curé

    Date de début : 1817

    Lieu : Allones (Maine-et-Loire, France)

  • Fonction non précisée

    Date de début : 1831

    Lieu : Le Tallud (Deux-Sèvres, France)

    retiré

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

Références


Nous écrire