Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Auger, Marie-Joseph Pierre Barthélemy

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Archives de la Vendée

Fait partie de : Dictionnaire des combattants vendéens de la Grande Guerre

Données identitaires

Identité

homme

Portraits
1num1_0188_lot01_0003.jpg

1num1_0188_lot01_0003.jpg


Photographie de Marie-Joseph Auger avec sa femme et sa fille, Lucie (Arch. dép. Vendée, 1Num1/188 - Collecte 14-18, Prêt Anonier).

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 05 février 1877

à Hermenault, L' (Vendée, France)

Filiations
  • Auger, Pierre, degré : Père

  • Chaigneau, Marie, degré : Mère

Décès

()

Vers 1943 ou 1944

Lien vers un instrument de recherche

Autres Illustrations

1num1_0188_lot02_0022.jpg

1num1_0188_lot02_0022.jpg


Extrait du journal de guerre de Marie-Joseph Auger dans lequel il se plaint de la brièveté des permissions qui ne permettent pas d’assurer les travaux des champs (30 mai 1917) (Arch. dép. Vendée, 1Num1/188 lot 2 - Collecte 14-18, Prêt Anonier).

Notice biographique

Notice biographique

Marie-Joseph Auger s’est marié avec Clarisse Sorin le 21 janvier 1902. Ils ont trois filles : deux naissent avant guerre, Lucie et une autre qui décède jeune, et la dernière, après la guerre.

Marie-Joseph Auger un homme lettré et localement reconnu comme tel (sources familiales).

Vie civile

Autre activité ou profession

Vie militaire

Service

Date de début : 16 novembre 1898

Date de fin : 08 février 1919

Classe : 1897

N° matricule : Fontenay-le-Comte, n°324

Armes et services des armées

  • Infanterie

    Date de début : 16 novembre 1898

    Date de fin : 08 février 1919

    Marie-Joseph Auger est incorporé au 65e régiment d'infanterie à compter du 16 novembre 1898. Il est nommé caporal le 22 septembre 1899, sergent le 24 septembre 1900, puis sergent fourrier le 6 décembre.

    Passé dans la disponibilité de l'armée active le 14 septembre 1900 et est affecté au 137e RI. Il est rappelé à l'activité le 3 août 1914 et rejoint le 84e RIT. Il passe sergent major le 7 août 1914. Il est mis en congé illimité de démobilisation le 8 février 1919.

Dernier grade

Adjudant

nommé le 12 juillet 1918

Conflits et campagnes

Conflits
  • 1914-1918 : Première Guerre mondiale
Faits d'armes

Cité à l'ordre du régiment, n°48, du 6 août 1918 : " Sous-officier d'un courage sûr et sur lequel on peut compter en toutes circonstances. Très crâne et très brave au feu. S'est distingué en maintes circonstances notamment à Beugny le 25 septembre 1914 et à Limey en 1916. Le 22 juillet 1918, commandant en G.C. violemment bombardé, a par son énergie et son exemple, maintenu les hommes dont deux furent tués à leur poste de combat ".

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire