Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Asselin, Pierre

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 06 mai 1746

à Niort (Deux-Sèvres, France)

Filiations
  • Pierre Asselin, degré : Père, profession : Métier de la justice et de la police

    exécuteur des jugements criminels [i.e. bourreau]

  • Andrée Landeau, degré : Mère

Décès

le 15 janvier 1802

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Notice biographique

Notice biographique

Asselin Pierre (Niort, Saint-André, 6 mai 1746 - Fontenay-le-Peuple, 15 nivôse an X, 15 janvier 1802).

Fils de Pierre Asselin, exécuteur des jugements criminels et d'Andrée Landeau.

« Exécuteur des sentences criminelles de ce siège », veuf de Marie Angélique Bernaudeau (décédée à Fontenay-le-Comte, Notre-Dame, le 15 février 1780), marié en seconde noce, à Fontenay-le-Comte, Notre-Dame, le 9 janvier 1781, avec Andrée Thérèse Asselin, sa cousine germaine, fille de Pierre Victor Asselin, « exécuteur des sentences criminelles de ce siège », et de Thérése Fortin. Est dit « restaurateur du corps humain », à Fontenay, en 1782, puis, en 1785, à Fontenay : « exécuteur de hautes et basses justices ». Contribution patriotique : 60 livres. Membre de la Société populaire en septembre 1791. Sous la Révolution : « Vengeur national ».

Achète pour 395 livres une pièce de terre dépendante de la cure d’Auzay, le 23 décembre 1793. Certificat de civisme à Fontenay-le-Peuple, le 22 octobre 1793 et le 5 décembre 1793 et à nouveau, le 26 germinal an III, avec son fils Pierre Augustin Joseph Asselin (Fontenay-le-comte, Notre-Dame, 8 décembre 1773 - ?), qui deviendra « marchand droguiste » (marié à Fontenay-le-Peuple, le 23 messidor an V, avec Marie Victoire Levreau, tailleuse, de Luçon. Habite rue du Marchoux. Dit « marchand droguiste et exécuteur des jugements criminels » dans l’acte de décès. Constat de Pierre Asselin de l’exécution par ses soins de sept individus, aux Sables-d'Olonne, du 28 frimaire an II (18 décembre 1793), Coll. D. M. 7, 160, 104.

Un Asselin est aussi bourreau à Niort, pendant la Révolution.

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Relations

  • Asselin, Andrée Thérèse

    Nature de la relation : relation familiale

    Epouse, à Fontenay, le 9 janvier 1781, avec sa cousine germaine, Andrée Thérèse Asselin

Références


Nous écrire