Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Arnaud, Stanislas François

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit, J. Rivière

Fait partie de : Dictionnaire du clergé vendéen, XIIIe-milieu XXe siècle

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 16 avril 1735

à Aizenay (Vendée, France)

Filiations
  • Jacques, degré : Père

  • Rigalleau, Catherine, degré : Mère

Décès

le 21 mars 1809

à Chantonnay (Vendée, France)

Qualité(s) ou fonction(s) principale(s)

Qualité principale :

Ecclésiastique

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Emigré
  • Prêtre réfractaire

Notice biographique

Notice biographique

(° *Aizenay, 16-04-1735 [d’après son acte de sépulture sur le registre de catholicité - pas de registre pour 1735 à Aizenay] - + *Chantonnay, 21-03-1809).
Fils de Jacques Arnaud et de Catherine Rigalleau.
Vicaire au Poiré-sur-Vie en octobre 1759. Ordonné le 22-03-1760. Curé de La Claye en 1764. Curé de Chantonnay depuis octobre 1766, succède à Gabriel de Montsorbier décédé le 1er-10-1766. Nommé en 1778 par Monseigneur de Mercy membre de la commission chargée de réformer le séminaire de Luçon. Sa mère meurt, à 88 ans, à Chantonnay, le 2 décembre 1787. Présent à Poitiers en mars 1789, fondé de pouvoir de Meunier, curé de Puybelliard, et de Habert, curé de La Jaudonnière. Refus du serment. Compris dans l'arrêté du 09-03-1792. Exil en Espagne. S’embarque aux Sables-d'Olonne le 09-09-1792, sur le Jean-François. Curé constitutionnel : Dalton. Radié de la liste des émigrés le 27 prairial an VIII, sur la demande de Joseph Arnaud, vitrier à Chantonnay, son neveu. Rentré, avec le chanoine Paillou et 10 autres prêtres en décembre 1800, tient dès janvier 1801 à Chantonnay, un registre de catholicité. A Chantonnay, le 14-02-1801, fait promesse de fidélité à la République. Curé concordataire de Chantonnay, prête serment à Fontenay, le 27-04-1803. Décédé « curé de Chantonnay ». Sur le registre de catholicité on lit : « fut déporté pour cause de son attachement inviolable aux principes catholiques, curé de Chantonnay une seconde fois le 23-05-1803 ». AN F7 5768. ADV 1Q728. Chassin GIII, 91. RBP 1900, 391. Hacquet, 122. ; Notice rédigée par Jean Artarit

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Clergé catholique séculier

Date d'ordination sacerdotale : 22 mars 1760

Ministère

  • Vicaire

    Date de début : avril 1760

    Lieu : Poiré-sur-Vie, Le (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 1764

    Lieu : Claye, La (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 16 octobre 1766

    Lieu : Chantonnay (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 1801

    Lieu : Chantonnay (Vendée, France)

  • Curé

    Date de début : 1801

    Lieu : Puybelliard (Vendée, France)

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire