Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Arnaud, Pierre

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Jean Rigaudeau

Fait partie de : Essai

Données identitaires

Identité

homme

Naissance, Filiation et Décès

Filiations
  • Sébastien, degré : Père

Décès

le 01 mars 1794

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Insurgé vendéen ou considéré comme tel
  • Décédé en prison

Notice biographique

Notice biographique

Agé de 60 ans, né de Sébastien, il épouse le 17 février 1762, Perrine Léveillé, puis devenu veuf, il se remarie le 25 novembre 1767, avec Marie-Anne Delion, dont il a Pierre-Jacques, le 11 septembre 1768, qui meurt douze jours plus tard, Jean, le 18 juillet 1770, Rose, le 18 mars 1772, Jean, le 2 août 1774, Pierre, le 8 janvier 1776, sabotier et bordier à Salvaison, commune de la Chapelle-aux-Lys (Vendée). Dès le mois d’août 1793, et après l’audition de François Balquet, Mathurin Chaigneau et Jean Bouniot, les membres du comité de sûreté générale du département des Deux-Sèvres, savent que lui et son fils, font partie des principaux insurgés de la commune et il est arrêté le 31 janvier 1794, par un détachement de volontaires de la garde nationale de Loge-Fougereuse, comme personne suspecte rebelle et conduit dans la prison de la Châtaigneraie. Le directoire du district qui a enregistré une dénonciation le concernant le dirige le lendemain vers la commission militaire de Fontenay-le-Comte. Dans l’attente d’un jugement et d’informations complémentaires le concernant, il est interné dans la maison d’arrêt, où il décède le 1er mars 1794. Le 22 juin 1794, Laudonnière et Nourry, commissaires municipaux et Gouyneau, commissaire du district de la Châtaigneraie dressent un état des biens, situés sur la commune, appartenant aux émigrés, absents ou rebelles et notent qu’il possède une borderie qu’il exploite à Salvaison (maison, grange à foin, toits à bestiaux, à cochons, loges et ruages, jardin et 4 champs et une part dans une autre, composée de 14 boisselées et trois prés de deux journaux en tout et six journaux de vignes, dans le fief de la Faucherie, commune de Saint-Hilaire-de-Voust et deux vaches à lait) à 600 livres et le mobilier est estimé à 250 livres. Ils ajoutent qu’il est actuellement en arrestation, depuis le mois de ventôse ou supplicié, que son fils, Jean, qui s’est évadé quelque temps avant, est de la réquisition de 18 à 25 ans et que c’est sa femme, avec sa fille, qui fait valoir la dite borderie. [Sources : Etat civil Fontenay-le-Comte]

Vie civile

Autre activité ou profession

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire