Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire historique des Vendéens

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Adam, Marie Anne Pétronille Antoinette

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : J. Artarit

Données identitaires

Identité

femme

Autres Noms

  • Chevalier Adam ou Adams, surnom
  • Laisné, Marie Anne Pétronille Antoinette, nom d'épouse

Naissance, Filiation et Décès

Naissance

le 1757

à Nantes (Loire-Atlantique, France)

Date et lieu probables

Décès

le 21 décembre 1793

à Fontenay-le-Comte (Vendée, France)

Circonstances historiques

Contexte historique
  • 1789-1799
Qualité liée à un contexte historique exceptionnel
  • Insurgé vendéen
  • Fusillé ou exécuté

Notice biographique

Notice biographique

Adam Marie Anne Pétronille Antoinette (Nantes ?, 1757 ? - Fontenay-le-Peuple, 21 décembre 1793, 1er nivôse an II).

Élevée dans la famille noble de Lespinay du Paly de Chantonnay (enfant trouvée ? batarde ?), qui lui aurait versé une pension. Mariée (majeure, depuis deux ans à Chantonnay au château de la Tabarrière, avant vivait à Nantes), le 19 octobre 1790, à Chantonnay, sans qu’il soit fait mention de l’existence de ses père et mère et en présence de plusieurs de Lespinay, avec Charles Nicolas Dominique Laisné (Chantonnay, 21 novembre 1762 - ?), marchand, fils de Dominique Laisné, « capitaine de bâtiment marchand », et de Jacquette Charlotte Maillot (Chantonnay, 1728 - La Rochelle, 2 mars 1808), parente des Clemenceau, mariés à Chantonnay, le 27 avril 1756.

Prend part à l’insurrection, habillée en homme, à cheval, sous le nom du « Chevalier Adam » ou « Adams ». Arrêtée fin novembre 1793, près de Saint-Amand-sur-Sèvre, où elle disait s’être trouvée dans une métairie des de Lespinay. Condamnée à mort par la Commission militaire de Fontenay et fusillée le 1er nivôse an II. « Convaincue d’avoir participé aux révoltes et brigandages… A monté la garde au Pont-Charron, une ceinture blanche autour d’elle, habillée en homme… A commandé à cheval plusieurs fois… S’est fait appeler le Chevalier Adam… Vue à Châtillon et à Mortagne… Aurait promis 4000 livres à ceux qui lui apporteraient la tête de son patriote de mari, réfugié à La Rochelle, et avait mis à sac les magasins de sa belle-mère, au profit des insurgés ». 

Charles Nicolas Dominique Laisné se remarie (« veuf de Marie Antoinette Pétronille Adam ») à La Rochelle, le 29 fructidor an II, avec Marie Lebreton ; en l’an XIII, il est dit négociant et a un frère, Bazil Marius Laisné (Chantonnay, 30 janvier 1765 - La Rochelle, 17 juin 1822), marchand de draps à la Rochelle, marié à la Rochelle, le 1er jour complémentaire an II. Deux sœurs :

  • Elisabeth Louise Laisné, « veuve Sicard » (mariée à Chantonnay, le 16 septembre 1788, avec Jean Sicard, « receveur des aides au département de ce lieu, veuf, originaire de Mersac en Angoumois », décédé à Rochechouart (87), le 4 mars 1792), remariée à La Rochelle, le 28 vendémiaire an X, avec Joseph Nadeau ;
  • Victoire Laisné.

Vie civile

Vie militaire

Carrière ecclésiastique

Vie politique

Vie artistique et littéraire

Vie sociale

Relations

Références


Nous écrire