Noms

Origine du nom [[#ref_1]] :

La paroisse tient son nom de celui d’un soldat servant dans l’armée romaine à Vienne (Isère) à la fin du 3e siècle. En 304, converti au catholicisme, Julien s’enfuit en Auvergne afin d’éviter les persécutions dont sont victimes ceux qui refusent de renoncer à leur foi chrétienne. Arrêté et décapité par les gardes envoyés à sa poursuite, il est inhumé dans la localité de Brioude (Haute-Loire).

La vénération qui s’exerce alors sur sa sépulture s’exprime par l’érection, à la fin du 4e siècle, d’un petit martyrium au même emplacement.

Reconnu saint thaumaturge, c’est après le milieu du 5e siècle que la dévotion à Saint-Julien prend son essor dans la contrée et qu’une basilique est construite à la place du premier mausolée.

Au 6e siècle, Gal Ier, évêque de Clermont, et Grégoire, évêque de Tours, œuvrèrent pour étendre sa renommée à toute la Gaule. Le site devient un haut-lieu de pèlerinage.

Au cours des siècles qui suivirent, 92 paroisses françaises choisirent de se placer sous le vocable de Saint-Julien.

Pour se différencier entre-elles, chacune compléta son nom par une particularité locale de son choix. C’est ainsi qu’en Vendée, la paroisse de Saint-Julien adjoint à son nom le mot « Landes », désignant le paysage environnant composé de terres incultes vouées à l’élevage du bétail.

Nom des habitants

Landais

Anciens noms

Géographie

Altitude

Le point culminant est au château de la Bassetière avec 63 mètres. Les lieux-dits des Mocquillons et des Suries se situent également à la même altitude. Le point le plus bas est à 15 mètres au lieu-dit de la Baudrière en rive Sud du lac du Jaunay [[#ref_6]

Superficie

La superficie de la commune est de 2831 hectares ; le bourg occupe une position centrale.

Histoire

Première mention historique

1058

Fichier historique du Diocèse de Luçon (Archives de Vendée - 1 Num 47/449) – Mention en 1058 : « Don d’une moitié de l’église de St Julien fait à l’abbé de Talmont par MAINARD, fils de Durand GRIMON qui la tenait de Ramnulfe de BOUIL et de l’autre moitié fait aussi à l’abbé de Talmont par MARTIN, valet de chambre »
Voir la fiche complète de Saint-Julien-des-Landes